​Anjouan, le difficile équilibre, la donne a changé…

Opinion libre

La donne a changé dans l’équilibre des îles, pour ne pas dire que l’équilibre est rompu.
Il y a une vingtaine d’années l’île d’Anjouan, pouvait s’aventurer à donner le dos autres îles , car elle n’avait rien à perdre , depuis la sitation a  considérablement évoluée, les Anjouanais seraient les plus perdants, en effet, ils détiennent à eux seuls 70% de l’activité économique des Comores, c’est vers eux  queo se consume l’argent de la diaspora grand Comorien, à travers le commerce et le bâtiment. Cette situation limite le champ de manoeuvre d’Anjouan, d’où l’extrême prudence des dirigeants de l’île.

Azali semble avoir pris conscience de cette  nouvelle donne et pense disposer d’une  marge , mais cette vision relève d’une méconnaissance de l’Anjouanais pour le combat  de sa survie, avec l’expression  ( moishrobo ) cette expression  doit être  perçue image, donc non péjorative c’est l’équilibre  précaire entre le pouvoir  et l’exécutif  de l’île, à travers elle dépendra  les destins  politiques Azali -Sambi, qu’Allah leur prête longue  vie et mette fin à  leur vie politique.

Vive  les Comores.
Daoud Halifa 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*