​Éblouissement politique

Exif_JPEG_420

Les quelques réalisations en cours dans le pays visent à éblouir la population à  des fins de  strategie politique et ne peuvent êtres porteuses de progrès viable .
La base de tout progrès humain passe  par des grandes réformes de structures , dans les domaines vitaux d’un pays , en tête desquels 

L’éducation et la santé, ces réformes ne peuvent trouver échos que lorsque les bases d’une économie structurée et compatible avec la psychologie des habitants sont envisagées. 

La règle selon laquelle , la règle de droit puise, son existence dans les formes d’existences des individus vivant dans un territoire donné est aussi valable en économie, elle doit donc obéir les habitudes, les coutumes  de la société concernée . 

Cela suppose un diagnostic de l’ état du pays ,une démarche similaire à celle d’un médecin traitant .

Ce diagnostic est- il établit, on peut légitimement émettre des réserves. 

Les réformes nécessaires qui s’imposent à une société comme la nôtre sont mises de côté pour ne pas fâcher les forces réactionnaires encore plus puissantes dans le pays, pèsent négativement dans l’évolution de la société .

Le dirigeant d’un pays doit déterminer les maux dont souffre son peuple et y apporter les remèdes appropriés,   pour sa guérison , mais le malade pour qu’il consent à prendre ses médicaments doit savoir son état , et c’est là où le diagnostic est utile .

A t-on identifié  nos maux ?  et comme nos maux  s’apparentent  à un cancer généralisé, quel parti vital de l’organisme doit-on sauver d’abord pour maintenir en vie le malade , et ensuite ,  chercher les pistes pour une guérison complète . 

Même si cet écrit peut paraître aux yeux de certains  d’une ingratitude et d’un  manque de reconnaissance eût égard aux améliorations faites : à savoir ,stabilisation de   l’énergie, réforme des douanes en cours  , biens  d’équipement , routes hôpitaux, un effort indeniable , sur ce dernier volet , il faut noter le peu de considération donné aux appels d’offres , on ne choisit pas parmi les meilleurs  , mais parmis les meilleurs  amis . Il est indispensable de poser les vraies questions .

En définitif nous ne devons pas avoir de timidité à réformer,  tous les tabous que nous avons en nous qui font de nous un pays sans lendemain et où toute la jeunesse cherche à fuir  toutes les mesures doivent êtres  mises à nues  , pour ça il faut un dirigeant audacieux, capable de réformer y comprise la ruine du Grand mariage à la grande Comore .

Daoud Halifa 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*