​En justice pour reclamer le paiement des 6 mois de salaire au Commissariat à l’Education de Ngazidja

Les contractuels  de l’enseignement primaire et secondaire de Ngazidja    continuent leur combat.
896 enseignants  recrutés avec 2 ans d’arriéré de salaire pour la période de Mwigni Baraka et 6 mois  pour l’actuel gouverneur qui n’a pas souhaité reconnaître les arriérés de son prédécesseur.

Depuis le mois de mai, ces enseignants ont cessé le travail et demande le paiement des 6 mois de salaire. Le gouvernorat de Ngazidja s’en lave les mains et dénonce le refus de l’ Union de prendre en charge ses contrats. 
Le collectif de ces contractuels se bat depuis pour leur droit, ils ont porté plainte contre le Commissariat à l’Education. Mais sans moyen pour prendre un avocat, le combat semble perdu d’avance.

Ils viennent des quatres coins de l’île,  Dimani, Mbadjini, Itsandra, Hamhame, Hambu, Washili, Mitsamihuli, Mbwanku, Mbude, toutes les régions sont concernées. 

La rentrée scolaire a bien eu lieu mais ils manquent près de 900 enseignants à l’école publique, soit près de 10 000 élèves sans enseignants selon le calcul de ce collectif. 

Aucun plan de secours n’a été mis en  place. 2017-2018 sera  l’année des classes  surchargées où beaucoup d’enfants resteront sur le bord de la route.
Mais qui ça intéresse?

Hayba fm 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*