​La citoyenneté économique, relève-t -elle du droit ou de la morale ? 

Il n’existe aucun pays au monde, mis à part les Comores, où on vend légalement la nationalité; la citoyenneté économique, relève -t-elle du droit ou de la morale? 
Chaque pays a des conditions que le demandeur doit remplir par son aptitude à intégrer les valeurs qui l ‘accueillent; 
La citoyenneté est une identité et non un produit, l’immigration choisit enrichit la communauté d’accueil par le capital humain spécialement mais s’il était une richesse de vendre la citoyenneté comme un produit de rente, qu’est-ce qui empêcherait demain de vendre les citoyens comme de précieuses bêtes de somme? Décidément, une tête rapporterait infiniment plus qu’un bout de papier ou un passeport! 
Allons-nous stopper cette absurdité?

Muhammad Soidrouddyne Hassane 

1 commentaire sur ​La citoyenneté économique, relève-t -elle du droit ou de la morale ? 

  1. La citoyenneté relève du droit et de la morale.

    Là où le droit s’applique la morale n’est jamais loin.
    Mais, c’est quoi l’identité?c’est ce qui fait qu’une chose ou Un être est le même qu’un autre. Il s’agit d’un terme polysémique.Cependant, cette dernière regroupe un ensemble des valeurs d’un pays. C’est ainsi que celles là constituent les amarres dans lesquelles chaque citoyen s’identifie. Mais dans quelle mesure cette identité ne doit pas empêcher des individus qui ne se ressemblent pas culturellement de vivre ensemble ?
    D’abord, la citoyenneté relève du droit positif.
    Mais aussi elle peut être relevée par des critères moraux.

    D’abord, le droit définit les critères permettant d’acquérir une nationalité. En effet, plusieurs voies sont offertes aux nationaux et aux demandeurs de nationalité.
    Les citoyens de naissance peuvent l’avoir à condition que l’un de deux parents dispose la nationalité. Or, dans certains pays arabes, il faut absolument que les deux parents aient la nationalité. En France, l’un de deux suffit. C’est ce que l’on appelle communément la filiation.
    Par ailleurs, autre voie qui est l’acquisition de la nationalité. Cette voie suppose une intégration de la personne. De plus, la personne demanderesse accepte les valeurs véhiculées par le pays d’accueil. Certes, la personne doit respecter les valeurs du pays d’accueil mais jusqu’à quelle limite. Car, souvent, ces personnes sont d’origines différentes. Elles ont vécu leur propre culture. Néanmoins, ces dernières auront du mal à abandonner leur identité d’origine. D’où, l’instauration d’un pacte commun à tous.
    Bref,notre différence fait intervenir la morale.
    La morale est toujours présente lorsque nous sommes face au droit. Car, l’assassin doit se trouver derrière les barreaux. Mais, le juge regarde attentivement la vie sociale du meurtrier. Cet individu bien qu’il soit dangereux pour la société avec ses crimes à répétition mais il a des enfants de bas âge. Cette longue incarcération pourrait nuire sa famille notamment les enfants. Par conséquent,le tribunal lui condamnerait avec Clémence. Il regarde surtout l’intérêt de l’enfant. De même, un bedoin se trouvant dans le désert en pleine un hiver, l’État pourrait décider de lui attribuer la nationalité afin de lui protéger contre les agressions naturelles. Ici, il ne s’agit pas du droit mais plutôt de la morale. C’est le cas aussi d’un réfugié qui véhicule des idées universelles reconnues internationalement. Cette personne si elle est persécutée, elle bénéficiera d’une protection voire une naturalisation.
    Or, la vente des passeports est un acte illégal selon la loi en vigueur du pays en question. Toutefois, ces échanges de passeports contre rémunération furent réalisés par le législateur. Bien sûr que cette loi est un injuste. Mais, on n’obéit pas une loi par ce qu’elle est juste mais par ce qu’elle est loi. D’une manière générale une loi est toujours injuste

    En définitive, les échanges de passeports contre argent est illégitime mais pas illégal. Car, le législateur à mis la main dessus. Cette vente est immorale au sens de Kant. Puisqu’il y a eu un intérêt.

    Mmadi imani

Répondre à Mmadi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*