​La situation est grave: Kiki est à la baguette pour une « dernière forfaiture » de La CC

Le mardi matin Kiki avait fait un petit tour au siège de la CC et le soir le conseiller constitutionnel Malide a rencontré KIKI et le député Maoulana.
L’argent va encore une fois de plus acheter la conscience de 5 membres de la CC, précisément ceux qui sont en fin de mandat car ils ont besoin d’argent.

Ainsi, ils vont faire fi de leur serment, de l’équité et de la démocratie.

Ils vont rendre un arrêt de validation de la liste des 3 conseillers illégalement désignés dans une session présidée par le doyen d’âge à Comorestelecom Missiri Anjouan au détriment de la liste régulièrement élue par la session extraordinaire présidée par le Président du Conseil de l’île de Ndzuwani.

Sachant que conformément à la loi statutaire et au règlement intérieur, le rôle du doyen d’âge prend fin avec l’élection du Président du Conseil, la délibération qu’il a signée relève du faux et de l’usage du faux. 

Cette information est donnée par un conseiller qui veut garder l’anonymat pour éviter d’être demi de sa fonction et se réserve le droit de témoigner en temps opportun. 

L’arrêt de la honte sera rendu demain vendredi.
Loutfi Adinane et Boubacar, malgré leur statut social se laissent manipuler par le conseiller Malide qui joue les intermédiaires avec les maîtres corrupteurs. Que vont ils dire à leurs petits enfants quand ils leur poseront la question sur leur action à la CC? Auront-ils le courage de répondre que « l’argent peut tout faire? »

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*