​Le lobby maorais plus organisé

Il a fallut attendre que le lobby maorais met en échec la feuille de route sur la libre circulation entre les îles pour que la diplomatie comorienne sort du sommeil. Soef Elamine estime qu’il était temps de revoir la mobilité entre les îles.
« Aller à Anjouan, Mayotte ou Moheli ne veut pas dire qu’on y va pour rester tout comme ceux qui se rendent à Moroni n’y demeure pas forcement », a-t-il déclaré. Le chef de la diplomatie comorienne qui laisse entendre que la mobilité est avantageuse pour tout. 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

« Les Comores étant membre de plusieurs organisations régionales, les investisseurs peuvent choisir librement l’île, soit Moili pourquuoi pas Mayotte pour  investir. Ce qui est sur le lobby maorais est plus fort, plus intelligent et surtout plus organisé que le reste des îles. La preuve, il a demandé la suppression du feuille de route, il a obtenu une suspension temporaire du document par ce qu’il sait qu’en négociation on ne peut pas gagner à cent pour cent . 

Un temps mort sans doute  pour ce lobby pour pouvoir enfoncer plus  pendant qu’ à Moroni on se diverti.

Maoulida Mbaé 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*