​Le tribunal de Moroni n’écarte pas la possibilité d’engager des poursuites

Depuis quelques semaines, Moussawi Saif Almoussawi a lancé des accusations contre le ministre de l’intérieur Mohamed Daoud alias Kiki. Le journal Alwatwan relève que le tribunal de Moroni pourrait lancer une enquête judiciaire pour faire la lumière sur cette affaire très grave des faux passeports et des terroristes. Comme le rapporte le quotidien national, ​le tribunal de Moroni n’écarte pas la possibilité d’engager des poursuites pour déceler la vérité sur les déclarations diffusées sur les réseaux sociaux par un dénommé Moussawi Saif Almoussawi, accusant le ministre de l’Intérieur de torpiller l’enquête diligentée par les autorités nationales pour démanteler un réseau de fabrication de faux passeports. 

Le journal Alwatwan précise, pour engager les poursuites, le parquet de Moroni compte, en premier lieu, se procurer les bandes vidéo.

Dans ces vidéos Moussawi Saif Almoussawi précise détenir des preuves audio et se dit prêt à fournir tous les éléments prouvant la vérité à la justice. Comores infos a contacté Moussawi Saif Almoussawi mais ne nous a pas fourni les preuves, il nous a imposé une condition « ne pas rendre public les preuves avant son autorisation ». 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*