​Les entreprises de presse pour mutualiser leurs ressources  

« La presse comorienne fait un nouveau pas dans le sens de la structuration du secteur » a déclaré le porte-parole du CNPA parlant de la création de deux « structures vitales » pour le secteur des médias.
A l’issue d’une assemblée générale organisée au CNPA semedi 30 septembre, des entreprises de presse ont mis en place  un Groupe d’Intérêt Economique  d’une part et une association des éditeurs de la presse d’informations d’autre part . 

« Ces deux structures, qui avaient été recommandées par les Etats généraux de la presse, manquaient. Elles devraient aider le secteur à surmonter certains de ses  handicapas structurels actuels. »  

Concernant, l’association des  éditeurs de la presse d’informations, elle a pour but  de défendre les intérêts de ces entreprises auprès des acteurs.

Font partie du GIE, le journal Al-Watwan, la Gazette des Comores, Femme des îles, L’Archipel, le Mensuel de l »Economie, Le Gratuit. Les autres publications pourraient y adhérer ultérieurement. Cette « Union économique »,   est censée mutualiser les efforts et les ressources afin de réduire les  coûts de production notamment ceux  induits par l’impression des journaux. Déjà, il est question pour ses membres, d’acquérir ensemble un équipement d’imprimerie. 

Le GIE et l’association des éditeurs ont  été mis en place avec l’appui  de l’ONG française, « Actions médias francophones », anciennement appelé Africamédias  dont une mission de deux personnes vient de séjourner aux Comores à la demande du CNPA : David Boboht et Loïc  Hervouet , deux anciens journalistes à la retraite.

L’association  des éditeurs de la presse d’information est présidée par El-Had Said Omar, directeur de la Gazette des Comores. A l’issue de l’assemblée, M. Said Omar a déclaré :   « C’est un moment exceptionnel pour le secteur de la presse comorienne. Il faut oser aller au delà pour relever les défis de toute une profession » 

« Avec ces deux  structures, nous nous conformons à des  recommandations des Etats  généraux de la presse »’ a estimé Saindou Kamal Eddine, conseiller au CNPA chargé de la planification qui avait accueilli, sur place pour le compte du CNPA, la mission de l’ONG citée appuyée par le service de coopération et d’action  culturelle de l’ambassade de France.

CNPA 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*