​L’Etat comorien doit se réformer et les élus de la Nation doivent assumer leurs responsabilités

Les gouvernants doivent assumer leurs responsabilités en engageant des réformes efficaces et capables de résoudre les problèmes quotidiens de la population tout en mettant en œuvre une politique publique de transformation de l’économie nationale.

Il appartient à l’Etat d’inciter toutes les compétences à venir travailler au pays en leur assurant des conditions de travail transparentes, motivantes et rigoureuses. Les Autorités publiques doivent engager rapidement les réformes efficaces en matière de mobilisation des recettes fiscales, en matière de justice et de cohésion sociale et de lutte contre le chômage des jeunes avec le respect de l’engagement de l’actuel chef de l’Etat (1 jeune =1 emploi). Le président de la République doit assurer la Cohésion nationale en assurant une justice équitable sur l’ensemble du territoire national. N’étant pas au-dessus des lois, le président se doit de donner une indépendance réelle, financière et technique aux institutions de contrôle de l’Action publique (Cour des Comptes, Autorité de régulation des marchés, Commission anti-corruption, etc.) afin de montrer des gages crédibles  sa politique. Des politiques publiques de renforcement de la  méritocratie, de rétablissement de  la justice républicaine, de promotion de l’exemplarité et  de la lutte contre l’impunité et contre l’enrichissement illicite constituent des priorités pour mon engagement politique au même titre que la création de nouveaux emplois, la promotion sociale, l’industrialisation de l’économie nationale par la valorisation de la production nationale et la transformation des produits locaux phare « Made in Comoros ».
Une politique ambitieuse de renforcement de l’Unité nationale par des actes concrets qui facilitent la vie quotidienne des citoyens des régions délaissées et  à faibles infrastructures  de base est une nécessité absolue. La stabilité politique, gage de lisibilité  pour les investisseurs étrangers et cadre motivant pour réussir une stratégie de développement économique crédible passe par le respect de la Constitution. Les faillites  et les passés sont non pas la faute des institutions mais des personnes qui ont gouverné. La population doit se réveiller pour rejeter toutes les personnes qui ont eu à gouverner sans avoir respecter leurs propres engagements durant les campagnes et durant leurs mandats. La Je suis persuadé que  à la dynamique patriotique est en marche pour assurer un renouveau politique et démocratique. La détermination politique et l’instauration d’une justice républicaine luttant contre la corruption et contre le non respect des lois, sont les premiers catalyseurs pour un décollage économique et social soutenable et concret. 

Darchari MIKIDACHE

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*