​Suite des auditions des journalistes de LaGazette et Al-Watwan 

Abdallah Mzembaba et Mohamed Youssouf ont été sommés de révéler leurs sources. La base. Sauf que cette fois, la source a été citée nommément dans l’article. 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Mais l’expert en technique d’enquête de la gendarmerie semble persuadé que ce n’est pas celui mentionné dans l’article. Il pense à une autre personne malgré le fait qu’un des deux journalistes auditionnés a une bande sonore qui prouve ce qu’il dit. Le gendarme leurs a dit de revenir demain 8h, il va prendre les ordres « d’en haut ». 
Les ministères de l’Intérieur et de la Justice affirment, cependant, ignorer « pourquoi ces journalistes sont entendus par la gendarmerie ». L’ordre viendrait du « commandement » qui aurait été saisi par Beit-Salam


En résumé, Une Mouche de Beit-Salam peut lire un article le matin et s’il n’est pas content, il appelle le commandant de la gendarmerie pour interpeller immédiatement des journalistes. 

Ahmed Toyb

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*