​Un faux pharmacien dénoncé par l’ordre des pharmaciens

Le propriétaire et gérant de la pharmacie internationale Moroni-Coulée dans le collimateur de l’ordre des pharmaciens pour faux diplôme.

C’est par un courrier  de la chef du service scolarité et relations internationales de la  Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Saclay adressé à l’ordre des pharmaciens que l’affaire à éclaté. « M. HADJI ISSIHAK né le 22 aout 1986 n’a jamais été inscrit dans l’Université Paris-Sud (au moins entre 1996 et 2017). M. HADJI ISSIHAK n’est pas titulaire du diplôme de fin de 2 eme cycle des études  pharmaceutiques présenté. Apres vérification du numéro de diplôme, il s’avère que le titulaire de ce Diplôme est M. QUENUM Gildas Horace. Je vous confirme donc que ce diplôme est un faux », atteste Madame BUFFAT Patricia.

Cela fait déjà trois ans que Monsieur  Hadji ISSIHAK a ouvert les portes de la Pharmacie Internationale de Moroni Coulée avec l’autorisation de l’ancien ministre de la santé Dr Fouad MOHADJI. Nous avons contacté ce dernier qui reconnaît : « oui j’ai autorisé l’ouverture de la pharmacie mais ce n’était pas à moi de mener les enquêtes. C’était au département de l’inspection et au Docteur ABDOULHAKIM Allaoui ».

Pour l’ancien ministre de la santé en 2015 date de l’ouverture de la pharmacie internationale, l’ordre des médecins qui faisait office d’ordre des pharmaciens n’était pas encore opérationnel. Des propos contredits par un membre de l’actuel ordre des pharmaciens.  « C’était l’ordre des médecins qui attribuait les attestations d’ouverture des pharmacies » nous a-t-il déclaré. En ajoutant, cependant « le dossier de la pharmacie internationale n’est jamais  parvenu à l’ordre des médecins, mais est allé directement aux mains de l’ancien ministre. Aucune enquête ni vérification n’a été menée ». Se plaint-il.
« Quand le doute s’installe »
L’ordre des pharmaciens est opérationnel depuis un an. Le contrôle de conformité aux normes des pharmacies et la qualification des pharmaciens sont parmi ses principales. C’est après plusieurs courriers sans réponse à M. HADJI ISSIHAK que l’ordre des pharmaciens a commencé ses investigations. Apres plusieurs mois de recherches l’ordre a réussi à avoir une copie du diplôme de fin d’études du propriétaire et a décidé de la vérifier auprès de l’Université  de Paris-Saclay.

Nous sommes rendus à la pharmacie internationale pour une réaction de Monsieur ISSIHAK  face au courrier de  Paris-Saclay. M. ISSIHAK est en France et a laissé la pharmacie aux mains de deux « vendeuses ». «  Nous ne sommes que des vendeuse de médicaments. On est ni gérantes ni pharmaciennes » nous ont –elles déclaré.

L’ordre des pharmaciens a décidé de porter plainte contre M. HADJI ISSIHAK pour « faux et usage de faux ». Les pharmaciens menacent de faire grève si « d’ici la fin de la semaine le ministère ne réagit pas à cette affaire »
« Silence radio »
Nous avons contacté Madame la Secrétaire générale du Ministère de la santé qui n’a pas donné suite à nos appels.
Par Hayatte Abdou.

1 commentaire sur ​Un faux pharmacien dénoncé par l’ordre des pharmaciens

  1. BROVO .
    A quant on va dénoncer des milliers des faux médecins qui ont acheter leurs diplômes à Madagascar ?.
    On laisse faire ces charlatans nous prendre comme des cobayes , nous sous-tirer notre argent et nous tuent tous les jours .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*