12 millions d’euros de fonds européens pour une coopération transfrontalière accrue entre Mayotte et les Comores

wpid-screenshot_2015-11-04-15-06-25-1.png

La Commission a adopté le programme de coopération transfrontalière 2014-2020 entre la région ultrapériphérique de Mayotte  et les îles voisines des Comores. Le budget total du programme atteint plus de 16 millions d’euros, dont 12 millions d’euros venant du Fonds européen de développement régional.
Le programme comporte trois axes prioritaires auxquels s’ajoute une assistance technique destinée à la mise en œuvre du programme:
1- Accroitre les échanges commerciaux : Le but est de réduire les obstacles aux échanges dans les filières clés pour l’économie de la zone, notamment l’agro-transformation, l’aquaculture, les TIC, le tourisme et le transport maritime. Le programme soutiendra en particulier le conseil et l’accompagnement des entreprises dans leur démarche d’import-export, l’organisation de circuits de production-transformation-commercialisation et l’amélioration de l’offre de transport maritime et aérien.
2- Améliorer l’état de santé des populations et les capacités de secours aux personnes : Il s’agit d’améliorer l’offre de soin dans les deux territoires en développant la mobilité du personnel médical et paramédical, le transfert de savoir-faire ainsi que les secours aux personnes, notamment en mer. Cet axe prioritaire vise également à prévenir la propagation des maladies hydriques et vectorielles en favorisant le transfert de savoir-faire dans le domaine de l’analyse de l’eau, de l’assainissement et de la gestion des déchets.
3- Développer l’accès à l’enseignement en mobilité : Il s’agit de développer la mobilité des lycéens, des étudiants et des enseignants dans des disciplines en lien avec les besoins des économies de la zone, en complémentarité avec le programme européen ERASMUS +, notamment entre le CUFR (Centre Universitaire de Formation et de Recherche) de Mayotte et l’Université des Comores.
Les résultats attendus de ces investissements sont en particulier;
Le doublement des échanges commerciaux entre Mayotte et les Comores.
La création d’une cinquantaine d’entreprises actives sur le marché transfrontalier.
L’aide au conseil et l’accompagnement de plus de 300 entreprises.
La création d’une dizaine de centres de soins gérés par des ONG aux Comores.
La signature d’une dizaine de nouvelles conventions de partenariat entre les établissements de formation et d’éducation de Mayotte avec les Comores.

image

http://ec.europa.eu

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*