En ce moment

20 mois de prise d’otage et l’incertitude des terroristes

Tribune : SAMBI fait vingt mois, jour pour jour et sa santé physique est très entamée. Les preneurs d’otage paient un lourd tribu déjà.

Il y a ceux qui sont emportés par l’AVC, ceux qui sont devenus fous et malades comme le Chef de bande et son bel loup de BELOU.

On dénombre également des bandits éprouvés par des terribles deuils. Le bouffon sanglant IDJIHADI est presque à la porte et comme à la LAURENT Désiré Kabila, la mort d’AZALI verrait son fils LOUKMAN au pouvoir, celui qui devait succéder à IDJIHADI.

La dictature a pris acte de son impopularité écrasante suite au boycott réussi des nominations législatives du 19 Janvier 2020 et se rend compte de la crise d’animosité qui les divise, les pousse à la haine entre eux: IBRAHIM HALIDI, SALIM SAANDI broient du noir et explosent, incapables de retenir leurs sanglantes larmes.
Orange et Radhi vomissent sous les abus CRC, sachant que seule la voix du Führer est prépondérante.
Quand à mon ami CHARCANE ABDELKADER, il lui reste une petite marge de manœuvre: se porter candidat aux municipales.

Partira à l’hôpital? partira pas? le principal otage d’AZALI aurait fait l’objet d’un débat sérieux pour le départ à l’extérieur, malgré le refus d’AHMED JAFFAR, MAHAMOUD SALIM et DHOULKAMAL.
Les deux premiers soutiennent qu’ils connaissent mieux SAMBI et qu’il peut rebondir provoquant leur perte et celle du régime. Le dernier se sent viser directement par l’immense SAMBI de son enquête parlementaire qui n’est à vrai dire qu’un complot politique et criminel visant à tuer SAMBI.

Dans tous les cas, le bateau va faire naufrage sous peu et SAMBI survivra, même en Chine.
Ce pays qui a tué des musulmans simplement parce qu’ils sont musulmans et qui vivent au moment où j’écris ces lignes une épidémie d’un virus extrêmement mortel.

BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*