Le Conseil d’administration d’El-Maarouf est dissout

«Mais, quand j’ai appris la nouvelle, j’ai convoqué le conseil et lui ai annoncé la nouvelle. Verbalement comme on me l’a appris. Les membres du conseil présents ont dit que ce n’était donc pas la peine de travailler vu cette décision. Nous en avons pris acte», a déclaré le docteur Mahmoud Moussa, président du Conseil d’administration d’El-Maarouf.

 

Le conseil d’administration (Ca) du Centre hospitalier national El-Maarouf vient d’être dissout. La décision aurait été prise en Conseil des ministres, le mercredi 10 août. Mais, le directeur général de l’établissement et le président dudit Conseil semblent ignorer l’information et affirment n’avoir vu, jusqu’à hier, cette note.

«On me l’a annoncé verbalement. J’attends les instructions du ministre de la Santé. Le plus important pour nous est d’avoir des conditions de travail et un plan d’action d’urgence qui permettrait à l’hôpital de fonctionner. Ce que nous demandons, c’est la validation de ce plan d’action par les autorités compétentes», a ainsi réagi le docteur Ben Imane, patron intérimaire d’El-Maarouf. Le président du Ca, le docteur Mahmoud Moussa, lui non plus, n’a reçu à ce jour aucune note confirmant cette dissolution.

Plan d’action d’urgence

Une réunion de l’organe devait se tenir samedi. «Mais, quand j’ai appris la nouvelle, j’ai convoqué le conseil et lui ai annoncé la nouvelle. Verbalement comme on me l’a appris. Les membres du conseil présents ont dit que ce n’était donc pas la peine de travailler vu cette décision. Nous en avons prisacte», a-t-il dit. 

La secrétaire générale du ministère de la Santé, interrogée hier par Al-watwan, a confirmé que le conseil d’administration d’El-maarouf avait bel et bien été dissout.

Selon Moinour Ahmed Said, sa composition ne respecterait pas les textes en vigueur et la désignation de ses membres n’aurait pas non plus suivi la procédure normale. «Nous voulons faire des reformes. Et une des choses importantes de ces réformes, c’est que les structures doivent répondre aux normes. La décision a bien été prise en conseil de ministres. Il s’agit d’une question de temps si la note n’a pas été rédigée, mais cela ne va pas tarder», ajouta-t-elle. Et de confier que le travail urgent auquel le ministère entend s’atteler, c’est l’élaboration d’une procédure de désignation des membres du Ca et la nomination d’un nouveau directeur général de l’établissement pour accompagner le Conseil. «Il faut un Ca fort qui puisse accompagner l’hôpital», estime-t-elle.

Abouhariat Said Abdallah/ Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*