3 morts suite à une intoxication alimentaire aux Comores

 

Plusieurs cas d’intoxication alimentaire à la viande de tortue ont été signalés à Ndrondroni, dans le Sud de Comores depuis samedi dernier. Les autorités locales annoncent 3 décès et plus d’une trentaire d’hospitalisations.


Les viandes de tortue marine ont commencé à faire des ravages le samedi 22 Décembre. Ces cas d’intoxication alimentaire collective font suite à la consommation de viande de tortue marine, très prisée dans la localité de Mwali.

A entendre certaine source, comme le relate le journal Al Watwan, il s’agirait d’une tortue de sexe mâle qui « ne serait pas du tout comestible ». Depuis des années, les autorités comoriennes ont déjà decrété l’interdiction totale de consommation de viande de tortue et des œufs.
3 décès ont été signalés à la suite de consommation de cette viande interdite. La première victime est un enfant à naitre. La maman en avait consommé et a du être hospitalisée.

Al Watwan rapporte que « les médecins ont tout fait pour faire accoucher et récupérer, au moins, la maman avant l’heure … après constat que l’enfant ne pouvait plus être sauvé. » Deux garçons ont également perdu la vie suite à la consommation de cette viande.
Présentant des douleurs aiguës au ventre et quelques uns sujets à des vomissements, plus d’une trentaine d’hommes et de femmes ont été admis au centre de santé du district de Nyumashiwa et au centre hospitalier de référence insulaire de Fomboni. Ils y ont reçu des soins intensifs.

 

Source: Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*