30 juillet: Inquiétude de la population entre insécurité et fuite…

Opinion libre: C’est dans un climat de tension, que la population Comorienne va s’emmêler les pinceaux, pour se rendre aux urnes, afin de se prononcer sur un projet de révision de la constitution, voulu par le colonel président Azali Assoumani.

Les prévisions de la situation du lundi 30 juillet, jour du référendum, inquiète la population.

Dors est déjà , selon des sources concordantes, plusieurs officiers de l’armée nationale de développement ont conseillé leurs familles, de sa provisionner et de ne pas sortir de chez eux, sauf urgence. Les expatriés sont aussi priés de rester chez eux, jusqu’à nouvel ordre. Selon des sources dignes de foi, beaucoup des français d’origines Comoriennes en vacances actuellement au bled,ont écourté leur séjour, pour regagner la France le plutôt possible.

Nous avons appris aussi par les mêmes sources que, les partisans du «OUI» ont reçu comme consigne, de se présenter très tôt dans la matinée du lundi,dans les bureaux de vote, pour accomplir leur droit civique.Ils seront bien sûr, sous haute protection militaire!

Selon un responsable des partis de l’union de l’opposition, ils ont eux aussi préparé leur stratégie pour contourner celle du pouvoir. Rappelons au passage que, ce référendum est contesté d’avance par une partie de la population et l’ensemble de la communauté internationale.

Donc ,il faut s’attendre à un lundi 30 juillet difficile pour notre pays, en espérant que la paix et le salut prendrons le dessus.

Said Ali Moegni Houssein

5 commentaires sur 30 juillet: Inquiétude de la population entre insécurité et fuite…

  1. Pourquoi stigmatiser les comores: c’est l’endroit le plus sûr au monde.
    D’autant plus les armes utilisées la bas proviennent de l’île mayotte.

  2. azali est malade , fou , kafiri , gnadjisi , sadique , machiavelique; il a la tête dure comme un âne , il n’ecoute personne , il doit être chasser du pouvoir comme un rat .c’est grave ce qui se passe dans notre pays , un pays dirigé par un CHETOINE YIPASSE en occurence ce fou azali . azali est UN CHONGA YIRAHAFOU . il doit mourir comme un rat .

  3. Un référendum sans observateurs internationaux, quel simulacre! L’obectif d’Azali, c’est juste organiser le référendum afin de profiter de le tricher jusqu’à mettre des faux bulletins de OUI pour arriver à 80%. Quelle honte pour le reférndum de la honte !!!

  4. On est prêt d’insérer un Lundi noir aux archives de l’histoire de Comores et ce n’est pas nouveau pour nous (Azali et son compagnon ) nous l’avons déjà fait en 1999.pourquoi pas le 2018,pour nous ce n’est qu’une répétition.

Répondre à Baggio Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*