L’émergence fane, certains rompent le jeûne dans le noir

La politique de l’émergence a été étroitement liée à l’amélioration de la fourniture de l’électricité. Si vous demandez le bilan du régime en place, le courant vient toujours en premier lieu et pourtant, ce joyau de l’émergence a viscéralement fané. On aura chanté haut et fort que les autorités mettent les bouchées doubles pour assurer une fourniture de l’électricité 24h/24 pendant la totalité du mois de Ramadan.

Sauf que les résultats ne sont pas visibles. Au nord, la rupture du jeune se fait souvent dans l’ombre et au sud, les coupures prennent pratiquement toute la journée du petit matin au coucher du soleil. Les sudistes peuvent néanmoins se targuer de couper le jeune dans la lumière. Au centre, bien que épargné par les longues attentes, le courant n’est pas aussi stable qu’on veuille nous faire croire. Tous les matins dans plusieurs quartiers de la capitale, l’électricité est aux abonnées absente.

1 commentaire sur L’émergence fane, certains rompent le jeûne dans le noir

  1. NE vous inquiétez pas l’ émergence arrive , tout les Comoriens vont jouir de ce émergence ,
    ils vont remercier Azali et ses troupes et demanderont à ce que Azali reste au pouvoir jusque’ à l’ éternité .
    EMERGENCE GAYI DJAWO . Notre union de comores va être prospère .
    Emergence construira un pont d’ autoroute de 4 voix de NGAZIDJA à DJOUANI jusque’ à Maoré et contournera
    Mouwali pour retourner à Ngazidja .

Répondre à M'lamali Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*