4em engagement du candidat M Ibrahima Hissani Mfoihaya, Réforme du Système de santé

wpid-screenshot_2016-01-15-05-00-49-1.png

Nous nous engageons à créer les conditions pour faciliter l’accès de tous à la santé et nous tacherons de :
19. Procéder à une évaluation globale du Système de santé et renforcer l’ensemble des capacités aussi bien sur le plan individuel, institutionnel et systémique et en tirer les conséquences.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

20. Redéfinir la carte sanitaire et les missions du service public de santé en prenant en compte la décentralisation de la gestion et du financement du système de santé et la nécessité de déconcentrer la prise de décision au niveau insulaire, intercommunal et communal.
21. Maîtriser la gestion de la carte sanitaire et rationaliser la gestion des personnels administratifs et soignants et offrir les mêmes conditions d’accès aux soins de base à tous les comoriens quels que soient leur lieu de résidence et leur condition sociale.
22. Restructurer l’ensemble de l’administration de la santé sur les plans, communal, insulaire et nationale et au sein des structures de santé en définissant les profils des postes constitutifs de chaque cadre organique des différents niveaux de l’administration du secteur et former les personnels spécialisés, capables de gérer efficacement le système de santé à tous les échelons.
23. Créer un véritable hôpital national de référence en le dotant des ressources humaines qualifiées et de tous les services et équipements adéquats.
24. Assurer l`accès aux soins de santé de qualité en particulier en milieu rural en attirant le personnel médical et paramédical qualifié en lui offrant des motivations appropriées.
25. Doter l’ensemble des structures de santé publiques, d’une pharmacie centrale d’approvisionnement en médicaments essentiels et génériques. 26. Développer les capacités nationales de recherche appliquée notamment dans la pharmacopée traditionnelle et de production de médicaments génériques et sous licence.
27. Mettre en place un vaste plan de formation continue des médecins et du personnel paramédical en partenariat avec des pays amis, mais également grâce aux nouvelles technologies de communication.
28. Réglementer le secteur privé et clarifier les conditions d’exercice des médecins et autres personnels soignants dans le secteur privé et dans les hôpitaux publics, y compris l’élaboration d’une grille tarifaire des actes médicaux, pour harmoniser les prestations sur le plan national, en étroite collaboration avec l’ordre des médecins.
29. Allouer 15 % du budget national au secteur de la santé conformément à la déclaration de l’Union Africaine d’Abuja de 2001 au lieu des 4,7 % prévus actuellement.
30. Permettre à tous, tout de suite, de souscrire à une assurance maladie et amener progressivement l’ensemble de la population à le faire dans les 18 mois qui suivront notre accession au pouvoir.

L’équipe de campagne du candidat

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*