5 Fundi comoriens agents de voyages, en garde à vue à Dar Es Salaam

La police tanzaniennes a interpellé hier soir samedi 4 août, 5 citoyens comoriens, venus à Dar Es Salaam pour négocier avec des agences tanzaniennes l’achat de voyages de pèlerinage pour la Mecque.
LArabie saoudite attribue un quota de visa à chaque pays en fonction de sa population musulmane nationaux et résidents.Le quota de visas de pèlerinage attribué à l’archipel est en dessous de la demande.

Il semblerait qu’en Tanzanie, des visas seraient disponibles. Les agents comoriens auraient voulu en disposer pour leurs clients en excédent environ une centaine pour leur agence de voyage. Mais les visas ne doivent être utilisés que par les nationaux et résidents légaux.
Un accord aurait été conclu entre les agents comoriens et leurs collègues Tanzaniens. Selon des gens proches de l’affaire, des passe droits pourraient être obtenus pour 400 €. Toujours selon ces sources, les agents comoriens seraient arrêtés suite à une dénonciation de leurs collègues tanzaniens. Le différent porterait sur la somme totale du voyage.

Les personnes seraient originaires de Djomani, Ikoni, Uziyo ya Mitsamihuli, Salimani ya Itsandraa et Tsidje. Dans la mesure où il est impossible ce dimanche de vérifier les identités sur la base des noms qu’on nous a communiqués, nous ne publions pas de nom.

Hayba fm

1 commentaire sur 5 Fundi comoriens agents de voyages, en garde à vue à Dar Es Salaam

  1. Les Comores sont un pays très amis de l’Arabie saoudite à tel point que le gouvernement a toujours pris fait et cause de l’arabie alors même que celle-ci tuait des innoncent du Yémen par milliers. Azali et son groupe doivent demander un meilleur quota plutôt que des foundi aillent en tanzanie ou ailleurs pour négocier des places. C’est fou!

Répondre à ahmed omar Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*