6419 candidats à l’épreuve

Les épreuves du Brevet d’Etude du Premier Cycle ont débuté vendredi. L’examen a été marqué par une modification du calendrier à la dernière minute.

Le Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) a débuté vendredi dans les trois îles. C’est par le Français et l’Arabe que les 6419 candidats ont débuté les épreuves. Une journée qui se serait plutôt bien passée à en croire les candidats : « S’il y a une matière à laquelle je suis presque sûre d’avoir une bonne note, c’est bien le français. A mes yeux, l’épreuve était
facile », a dit Elie Mohamed, une jeune élève de la 3è m qui passait son
examen dans le sous-centre de Mitsoudjé. Un avis partagé par un bon nombre de candidats.
Samedi, c’était l’Histoire Géographie, les Sciences Naturelles et Anglais qui faisaient plier les candidats. Là encore, beaucoup se sont montrés optimistes même si le schéma proposé lors de l’épreuve était foncièrement différent de celui qu’ils avaient étudié en classe : « Quand on préparait l’examen, il y avait une ressemblance des schémas qu’on corrigeait dans les établissements. Mais au final, c’est un schéma auquel on ne s’attendait pas qui nous a été soumis. Mais ça va, je pense que je m’en suis plutôt pas mal sorti», a confié à La Gazette Eloifa Said Omar rencontré à l’Ecole Fundi Abdoulhamid. Hier, c’était les épreuves de mathématique et de la physique chimie pour Ngazidja et Mohéli et le Français à Anjouan.

image

Le BEPC de cette année a été marqué par une modification du calendrier au dernier moment. Une erreur serait survenue à Anjouan : au lieu de passer le test du Français vendredi, ils auraient fait les Mathématiques.
Le ministère de l’Education Nationale a été contraint de changer le calendrier et proposer d’autres sujets de Mathématique pour la Grande- Comore et Mohéli et un sujet de Français pour Anjouan.

« En général, un sujet changé au dernier moment est toujours compliqué. Mais nous espérons que cette fois, on trouvera un sujet abordable », a dit Mounira Mohamed, une candidate rencontrée à l’Ecole Application. Pour ce qui est du déroulement des examens, le président du jury a déclaré qu’ils n’ont été confrontés à aucun problème en particulier : « Les centres et sous centres que j’ai sillonnés n’ont fait mention d’aucun incident », a dit Moustakim Djoubeir, le président du jury du BEPC. La délibération est prévue le 15 juillet.

Mohamed Youssouf/LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*