67% des programmes et projets prévus pour l’année 2011 auraient été exécutés

Validation technique du rapport 2011 de la mise en oeuvre de la Stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté (Scrp), au Retaj Moroni Hôtel, hier jeudi 26 juillet. C’est la deuxième année de mise en oeuvre de cette stratégie que s’est dotée l’Union des Comores depuis 2009, avec un plan d’actions s’étalant sur la période 2010-2014.

Le processus d’élaboration de ce rapport de suivi “constitue un point déclencheur de l’Initiative pays pauvres très endettés (du Fonds monétaire international), mais également un moyen pour nous de mesurer l’état d’avancement de nos programmes de développement ; de tirer les leçons et mettre en place les moyens d’accélérer l’atteinte des résultats“, a soutenu la commissaire générale au Plan, Alfeine Soifia Tadjiddine.

Selon le rapport soumis à l’appréciation des différents acteurs au processus de développement, près de 67% des programmes et projets prévus pour l’année 2011 seraient exécutés au niveau des neuf principaux secteurs, non compris les secteurs agriculture, élevage et pêche.

Cette proportion ne concernerait que les secteurs de l’énergie, du commerce, des infrastructures, de la santé, de l’environnement, de l’assainissement de l’eau, du tourisme, et du secteur privé. Environ 55,084 milliards de francs de ressources, donc, ont déjà été exécutés sur un total de 81,067 milliards de ressources prévues pour les secteurs sociaux d’appui aux efforts de lutte contre la pauvreté pour la période de 2011.

Dans le secteur des infrastructures, parmi les principales “avancées“ citées par le Rapport figurent la réhabilitation de quarante et un kilomètres de route, la construction des routes Hajoho-Jimilime et de voies urbaines à Moroni, l’amélioration de la sûreté aéroportuaire avec des vols nocturnes, le programme de construction/réhabilitation de bâtiments administratifs et, enfin, la hausse du nombre des abonnés au téléphone.

Près de 9,859 milliards de francs (80,45% des ressources), selon le rapport, des ressources déjà exécutées dans le domaine des infrastructures sur un total de 12,255 milliards de francs pour l’année 2011 avec une participation de l’Etat comorien, estimée à hauteur de 4,819 milliards de francs. Après cette validation technique, ledit rapport devra être présenté au gouvernement, avant sa présentation pour validation par les partenaires et bailleurs en septembre prochain.

Rappelons que le rapport 2010, élaboré suite à la première année de mise en œuvre de la Scrp, a été validé en janvier 2011. Enfin, un comité stratégique de coordination de l’aide regroupant les membres du gouvernement, les principaux acteurs non étatiques du développement et les partenaires sous la présidence du chef de l’Etat est en place pour endosser les actions menées dans le cadre du cette stratégie nationale de quatre ans.

Ks . Source: Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*