En ce moment

7 milliards auraient été détournés par la direction d’Archimede à Comores Telecom

La société Comores Télécom sombre. Depuis lundi, les employés ont déclenché une grève surprise. La société est presque en faillite. La direction cherche à travers les salaires et les indemnités de restructurer et sauver l’entreprise.

Mais les cadres, les administrateurs et les agents ne veulent surtout pas que leurs indemnités soient revues à la baisse sans qu’ils soient mis au courant. Pour eux, il est inadmissible que leur direction décide sans eux pourtant une simple enquête pourrait suffir à combler le vide laisser par Archimede :  » Omar Mgomri a laissé 13 milliards avant de partir. 7 milliards ont évaporé. L’actuelle direction et le gouvernement le savent. Si c’est vrai ils veulent restructurer, ils doivent récupérer cet argent. La directeur ne peut pas se permettre de pardonner un voleur « 

2 commentaires sur 7 milliards auraient été détournés par la direction d’Archimede à Comores Telecom

  1. Je ne crois pas que Archimed à voler qui se soit à la société, ce pourquoi il est libre mais on se pose la vraie problème mais on accusé Archimed, le vrai problème de la société c’est l’Etat,il entre dans les caisses de comores Telecom au moment qu’il veut. La societe a financé les assises,le référendum et l’élection du président croiez-vous qu’il reste toujours de l’argent dans le caisse de la société.maintenant l’ETAt cherche de l’argent pour la conférence de bailleur de fonds à paris c’est pourquoi tout ces problème parce que il n’y rien dans la société.

  2. Et comme le témoigne la photo de nuit, l’argent à été donc volé la nuit. Qui peut donc dire par quel moyen de transport, hélicoptère, avion, bus, voiture, moto, bicyclette, valise, sac, Trawa aou kanga.
    DU N’IMPORTE QUOI ET QUE FAISAIENT LES COMPTABLES. ET DEPUIS QUAND GARDE T ON DES MILLIARDS DANS.. POUR LAVER ET DEDOUANER L’AUTRE, IL FAUT ACCUSER L’AUTRE.
    ALORS AMENER LES AUX DEBATS NOUS ALLONS NOUS REGALER. CE QUI VA ETRE IMPOSSIBLE CAR ILS ONT SERVI LA CAUSE DE LEUR NOMINATION.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*