86,79 millions de francs comoriens pour le «Programme pour le développement durable»

Comores-Japon-France.
Le programme pour le développement durable aux Comores dispose d’une enveloppe d’un peu plus de 86,79 millions de francs comoriens. Il s’adresse à des organisations de la société civile spécialisées dans le domaine de l’environnement, mais également à trois communes pilotes pour la période 2015-2016 (Moroni, Fomboni, et Mutsamudu).

image

En partenariat avec le ministère de l’Environnement, la France et le Japon vont lancer aujourd’hui, mardi 15 septembre, le Programme franco-japonais pour le développement durable aux Comores (Pfjdd). Son objectif est d’appuyer la mise en oeuvre de microprojets portés par des communes ou des associations environnementales.

Ce programme intervient à la veille de la vingt et unième conférence des parties (Cop 21), prévue du 30 novembre au 11 décembre à Paris. Les Comores prendront part à cette grande messe environnementale en tant que membre du groupe des Petits Etats insulaires en développement (Peid).

Selon le communiqué rendu public à l’occasion du lancement du Pfjdd, le projet est doté de deux cent mille dollars, soit un peu plus de 86,79 millions de francs comoriens, et s’étale sur la période 2015-2017. Ce programme découlerait d’une initiative commune des Comores, du Japon et de la France.

«Cette initiative intervient au moment où l’Union des Comores doit rendre sa contribution nationale en vue des négociations internationales qui devraient déboucher sur la signature d’un accord juridiquement contraignant pour l’ensemble des parties», lit-on dans le communiqué.

Conçu à des fins de protection de l’environnement, le Pfjdd a pour but de favoriser des initiatives dans les domaines de la gestion et de la réhabilitation du patrimoine forestier, de la gestion et de la valorisation des déchets. Dans son aspect expérimental, il s’adresse à des organisations de la société civile spécialisées dans le domaine de l’environnement, mais également à trois communes pilotes pour la période 2015-2016, Moroni, Fomboni, et Mutsamudu).

Mariata Moussa/ Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*