A Mayotte 2 000 personnes réunies au Marumba à Mahabou, des esprits, de la musique et de l’alcool

Ce sont nos confrères de Mayotte Hebdo qui ont relaté les faits. Le traditionnel Roumbou ou Marumba annuel de la pointe Mahabou à Mamoudzou, s’est tenu hier et dimanche. L’événement a rassemblé environ 2000 personnes de toute l’île venues rendre hommage au dernier sultan de l’île Adrian Souli (Andriantsoly en malgache).
L’esprit était encore à la fête lundi matin après 24h de cérémonie. Quelques irréductibles continuent de célébrer le djinn (l’esprit) d’Adrian Souli sur des rythmes de M’godro. Vêtus d’un lamb (paréo) les participants chantent, dansent et boivent pendant que d’autre s’affairent à préparer le déjeuner.

image

Cette cérémonie empreinte de mysticisme tire ses origines depuis le décès du dernier sultan de Mayotte en 1847 dont la communauté ne dit plus le nom. Son esprit porte aujourd’hui le nom de Dramagnoukarivo. Chaque année, le rituel est le même, des Mahorais et des Malgaches des quatre coins de l’île se rendent au sanctuaire du dernier monarque.

Des esprits, de la musique et de l’alcool

Dans la pure tradition des Roumbous malgaches, l’alcool y coule à flots. La raison est simple, selon les croyances locales les djinns ne se nourrissent que de boissons (alcool et sodas) et des parfums que s’enduisent les participants ou qu’ils consomment en mélangeant à un bol d’eau. Une preuve, une fois de plus, que l’Islam cohabite avec les traditions ancestrales. Mais parmi les participants quelques faussaires s’y dissimulent feintant d’entrer en contact avec un djinn. “Les plus aguerris reconnaissent le vrai du faux”, explique une Mahoraise adepte de cette cérémonie depuis son plus jeune âge. Lors de la cérémonie, des zébus sont aussi sacrifiés.

L’événement dure 24h durant lequel un concert y est donné. Régulièrement l’artiste préféré de la majorité des Mahorais Baco A li, s’y produit. Au cours de la soirée, il n’est pas rare de voir certains individus entrer en transe, possédés par les djinns venus occuper leur corps le temps de la soirée.

Malgré l’atmosphère alcoolisée, “l’ambiance y reste bon enfant”, assure un des vingt agents de sécurité du conseil départemental dépêchés sur place pour encadrer la cérémonie. Aucun débordement n’a été signalé. Après les festivités, quelques cannettes vides trainaient encore sur le site malgré le nettoyage opéré par l’organisation. Espérons que la propreté du sanctuaire sera rétablie le plus tôt possible par les services municipaux.

GD/ Mayottehebdo

1 commentaire sur A Mayotte 2 000 personnes réunies au Marumba à Mahabou, des esprits, de la musique et de l’alcool

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*