En ce moment

À Mrodjuu, Farouata sommée de virer les délégués Orange ?

La position du parti Orange de refuser de se dissoudre en faveur de la CRC emportera plus d’un. À Mrodjuu où l’exécutif compte au moins deux délégués issus de ladite formation politique, ils sont bel et bien prévenus par la gouverneure et leur mise à la porte n’est qu’une question d’heures.

La gouverneure de Ngazidja Sitti Farouata Mhoudine est sur le point de virer de son exécutif les membres à l’étiquette Orange. Et pour cause, un article précédemment paru dans notre journal faisant état du refus du parti Orange de se dissoudre en faveur du parti unique, prôné par la CRC, le parti au pouvoir. Aussitôt après cette sortie fracassante du porte-parole du parti, la gouverneure de Ngazidja a convoqué pour un tête-à-tête les délégués à l’éducation et au tourisme pour leur signifier leur fin de mission, selon des informations fournies par un de ses collaborateurs, lequel rappelle que la décision n’est pas encore entérinée par écrit comme il se doit.

« La gouverneure ne fait qu’exécuter les ordres mais en réalité elle le fait à contrecœur, » nous siffle notre interlocuteur. Des ordres ? Venant de qui ? Notre source est vague. car elle cite « la présidence ». Ça peut être le directeur de cabinet, un conseiller, ou le secrétaire général du gouvernement qui y a ses quartiers.

Le parti du ministre de l’Intérieur se garderait de toute manœuvre visant à sauver ses soldats, préférant laisser la gouverneure agir en son âme et conscience. Une stratégie, si elle s’est avérée, qui devra peser sur la première magistrate de l’île. Contacté par nos soins pour des éclaircissements à ce sujet, le porte-parole du parti Orange Mohamed Toiaamou n’a pas souhaité faire de commentaire. Rappelons qu’au niveau du gouvernement central le ministre de l’Intérieur, qui n’est autre que le fondateur d’Orange, est lui aussi sur le départ, au prochain remaniement attendu après la fête nationale.

Source : La Gazette des Comores

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*