Ab aviation vs Anacm, Telma vs Comores télécom, le tendon d’achille du gouvernement d’Azali

L’ensemble des membres du gouvernement Azali II fanfaronne à cause de la nouvelle centrale. Mais on se demande jusqu’à quand vont-ils s’appuyer sur le courant pour oublier le reste ? Décembre, nous avons deux opérateurs en télécommunications qui ne peuvent pas s’appeler. Résultat, chacun se trouve dans l’obligation d’avoir deux puces ou deux téléphones. Les familles doivent choisir un des deux pour pouvoir communiquer facilement. Les autorités se sont cassées les dents devant les opérateurs et l’Anrtic a quant à elle, magnifié son impuissance. Outre l’interconnexion, il y a le litige entre Ab aviation et le directeur de l’Anacm Jean Marc Heinz. Ce dernier aurait juré d’en finir avec les compagnies Comoriennes et il se donne les moyens. Il ignore non seulement son ministère de tutelle, mais aussi l’ensemble des autorités étatiques. Il interdit à Ab Aviation de voler en évoquant un problème financier que d’aucuns estiment déjà régler. Les résolutions se sont multipliées, mais les résultats restent inchangés. Jean Marc se montre intransigeant et non disposé à lâcher du lest.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*