En ce moment

Abbas Elhad accuse le clan de kiki de vouloir diviser la capitale des Comores

Certains quartiers du nord de Moroni ont menacé de créer leur propre mairie. Ils accusent les responsables de La mairie d’avoir monopolisé cette institution en faveur du quartier Badjanani-Mtsangani. L’ancien ministre Abbas de la liste MORONI POUR TOUS croit que ces manœuvres ont été montées de toute pièce par le clan du ministre de l’intérieur, Mohamed Daoud. «Les mosquées appartiennent à tous les musulmans et non à des quartiers. Ces lieux de culte ne bénéficient d’aucune subvention à l’exception de l’exonération douanière de ses équipements. Pour cette raison, il est tout à fait légitime voire indispensable de rendre chaleureusement hommage à ceux qui assurent bénévolement depuis des années l’entretien permanent des ces mosquées.

Le Président de l’Union des Comores a proclamé l’ouverture des lieux de culte. Aussitôt, le Service d’hygiène et d’environnement de la Mairie de Moroni a procédé à la désinfection des mosquées en commençant par l’ancienne Mosquée de Vendredi car il fallait commencer quelque part.
A la surprise générale, des polémiques et autres manipulations politiques font surface. Leurs protagonistes soutiennent qu’il ne fallait pas commencer par là. Aussi, comme à l’accoutumé, la vielle recette de la stigmatisation contre les habitants du centre ville est mise en exergue pour mieux diviser les habitants de la capitale et semer le doute dans leurs cœurs. Nous savons tous que cette haine est entretenue par ceux là même qui ont ruiné la Mairie de Moroni. Nous sommes également convaincus que ces allégations ont la bienveillance d’une certaine personne d’un autre âge adepte du «diviser pour mieux régner».

« Cette attitude très dangereuse risque de saper la concorde et la cohésion des habitants de Moroni. Pendant que le pays lutte constamment contre le séparatisme, nous ne laisserons personne venir planter les germes toxiques et incomestibles de la division dans notre maison commune, Moroni. C’est ainsi que nous lançons un vibrant appel à tous les quartiers de la capitale de faire barrage à la manipulation et au fantasme d’une mairie bis qui ne ferait que désagréger notre si belle ville au profit des opportunistes et autres aventuriers en soif de pouvoir et d’argent..

Contre vents et marées, Moroni a toujours été et restera indivisible », a posté, l’ancien ministre de la justice sur sa page Facebook

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*