Abdallah Agwa refuse de répondre à la convocation de la gendarmerie

Wanted. Abdallah Abdou Hassane est recherché par la gendarmerie depuis vendredi dernier. Convoqué par la brigade de recherche il ne s’y est pas présenté. Le patron de la Radio La baraka Fm, dont le matériel est aux mains de la gendarmerie nationale depuis un certain moment, fait l’objet d’une enquête après sa sortie sur la station radio “Radio Kaz”, le mardi 02 janvier. Ce jour-là, il a abordé plusieurs sujets dont le “musellement” de la presse et d’autres sujets jugés un peu osés. 
La gendarmerie nationale est, depuis vendredi, aux trousses de l’animateur radio Abdallah Agwa, qui refuse de répondre à la convocation qui lui a été envoyée. Interrogé sur le motif de cette convocation, il affirme ne pas en connaître la raison exacte.
“La gendarmerie s’est rendue dans les locaux de la Radio Kaz et s’est emparée de toutes mes émissions de l’année 2017. Je ne saurais vous dire laquelle exactement est mise en cause”, s’est-il confié. Il évoque l’émission du mardi 2 janvier ou encore une publication sur sa page Facebook dans lesquelles il a “émis un point de vue sur les assises nationales, le musellement de la presse et autres magouilles qui gangrènent l’administration”.
Abdallah Agwa refuse de répondre à la convocation de la gendarmerie, persuadé qu’il va encore faire l’objet d’”une mascarade de jugement”. “Le juge avait ordonné la restitution de mon matériel, or celui-ci est toujours aux mains de la gendarmerie. Au final c’est comme s’il n’y avait pas eu de jugement”, explique-t-il.
“Si la convocation émanait de la police, je m’y serais rendu”, assure-t-il. À la gendarmerie, on nous a informés qu’aucun commentaire sur cette affaire ne sera fait tant que l’animateur restera introuvable. Abdallah Abdou Hassane est convoqué avec d’autres collègues qui exercent à Radio Kaz. Il s’agit d’Oubeidillah Mchangama et Ali Abdou Mkouboi.
Ce dernier a été entendu avant-hier par la brigade de recherche de la gendarmerie nationale. Interrogé sur l’interrogatoire qu’il a subi, Ali Abdou Mkouboi a confirmé qu’il était entendu sur l’émission qu’il animé mardi 02 janvier à la radio Kaz. “On m’a demandé les questions que j’ai posé, j’ai répondu et on m’a dit que je pouvais y aller”, a-t-il indiqué avant d’ajouter que par rapport à la question relative aux réponses d’Abdallah Abdou Hassane, “je leur ai dit que cela ne me concernait pas et que je n’étais pas habilité à répondre à la place d’un autre sur ses propos”. 

Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*