En ce moment

Abdoulwoihab n’est pas le doyen des avocats, il est plutôt le benjamin

Présenté par l’ancien bâtonnier de l’ordre du conseil des avocats inscrits au barreau de Moroni aux élections du nouveau bureau, Mohamed Abdoulwahoib se désigne doyen de ses confrères. Personne ne doute de son expérience au palais de justice de Moroni. Mais l’ancien président de la grande Comores n’est pas le doyen des avocats. Il est plutôt un des benjamins du barreu de Moroni. Comment un homme qui a prêté serment en 2018 peut se proclamer doyen ? Abdoulwahab n’a que deux ans et quelques mois au barreau.

Si on se réfère à la loi qui régit la profession d’avocat aux Comores, sa candidature ne devrait pas être validée. Cette loi exige 3 ans d’expérience au barreau à toute personne qui souhaite se faire élire bâtonnier de l’ordre. Que Me Mzimba transgresse la loi, c’est compréhensible. Mais un ancien ancien ministre des affaires étrangères, ancien président de l’île et ancien juge ne peut pas violer la loi.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*