Abou ACHIRAFI sous les verrous

Abou ACHIRAFL’ancien directeur de la sûreté nationale, Abou Achirafi, a été arrêté pour vente de vrais faux passeports et vente de la citoyenneté économique.

Il aurait vendu plus de 700 passeports comoriens avec des certificats de nationalité en utilisant des faux cachets de la présidence, des imitations de signatures et des vrais passeports non enregistrés. Le trafic était organisé dans le cadre d’un réseau composé de fonctionnaires, selon l’enquête de la gendarmerie.

L’enquête se poursuit pour démanteler l’ensemble du réseau mais selon certaines informations, le nom de l’ancien président Abdallah Sambi a été cité durant l’enquête concernant la vente de la citoyenneté économique.

La vente de ces passeports et de la citoyenneté économique aurait causé un préjudice de plus de 8 milliards de francs comoriens à l’Etat.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*