Aboudou Soefo: «On a pris les mêmes et on recommence », à propos du nouveau gouvernement

Vive le Centre de Ngazidja et vive Moroni.

Le nouveau gouvernement tant attendu par les intéressés est enfin là. Mais l’alchimie a souffert de manque d’ingrédients. Toutes les salles de rédaction ne devraient pas se casser la tête pour le choix du titre de leur  » UNE  » puisqu’il est unique :  » on a pris les mêmes et on recommence « .

Mais la composition du nouveau gouvernement nous est reçue comme étant un aveu : l’usure dans laquelle se trouve le pouvoir. Eh oui. Celui qui tourne en rond n’avance pas. Bien sûr la rhétorique primaire propres à certains primates va claironner pour nous dire qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Mais où est donc passée cette jeunesse dont on nous a vanté la détermination en faveur de l’émergence ?

Les tenants du régime pourront dire tout ce qu’ils veulent mais rien n’y fait : la composition du nouveau gouvernement dénote un manque d’air.

La composition du gouvernement nous révèle toutefois quelque chose d’extremement important pour l’avenir du combat politique. En effet, il ressort que pour le pouvoir Ngazidja, à l’exception du Centre, est un désert rural avec une oasis, le Mboude, et un lac, le Haut de Hamahamet. Ngazidja est en effet sommairement reparti en quatre régions :Centre, Sud, Nord et Est. Sur 6 ministres à Ngazidja, 4 sont du Centre ( Hambou, Bambao , Moroni et Itsandra ). Et voilà Moroni gratifiée de deux Ministres: Mme Farouta et Mohamed Daoud.

Quoi dire d’autre si ce n’est  » Vive le Centre de Ngazidja et vive Moroni « .

AS

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*