Abus sexuel sur mineur: Un enseignant coranique a abusé de son apprentie de 10 ans

​Un pédophile qui se cache derrière de boubous blancs et des turbans verts fait des pieds et des mains pour étouffer ses actes ignobles sur une mineure de 10 ans qu’il a violée. L’affaire est bloquée dans la localité du présumé auteur entre les mains des notables.

Quand les chiffres sont effarants, les faits aussi sont ahurissants. Dans un village de la région d’Itsandra (que nous ne nommerons pas ici), est abusée une fille de 10 ans par un enseignant d’une école coranique.D’après le chargé de l’information et de l’éducation au sein de la plateforme contre la violence, Elarif Minhadji que nous avons approché pour plus de renseignements, l’affaire n’est pas encore parvenue entre les mains des autorités judiciaires. Et ce malgré sa gravité.

Une autre affaire similaire qui n’est pas la moindre, un employé aurait livré sa propre nièce à son patron à Moroni. La fille de 10 ans, issue d’une localité de Mabadjini et résidant dans une autre de Hambou, était envoyée à Moroni pour des soins médicaux sous la responsabilité de son oncle qui travaille dans la capitale. C’est là que le méchant oncle l’aurait livrée en pâture. Affaire dénoncée, la plateforme contre la violence l’a emmenée à l’hôpital pour des visites médicales.

Illustration
Illustration
A l’heure où nous bouclions ces lignes, nous n’avions pas eu les résultats. Ces viols sur mineurs sont devenus monnaie courante. La courbe monte étonnement. Rien que du début de l’année à aujourd’hui (9 mois), l’on a enregistré +90 cas de viols dénoncés, à en croire Elarif Minhadji, militant de la Fondation comorienne des droits de l’homme (Fcdh), tandis qu’en 2015, l’année entière, c’était -80 « Je lance un cri d’alarme à tous les responsables : Etat, parents et société civile, pour unir nos forces et éradiquer le fléau », s’empresse Mr Elarif, qui craint que sans réaction adéquate surtout de la part des autorités judiciaires, le peuple se fasse justice soi-même.

Aussi, le responsable de l’information et de l’éducation au sein de la plateforme contre la violence nous parle-t-il d’un autre cas qui, à l’entendre, met en cause la responsabilité des parents dans ce fléau silencieux. Une fille de 9 ans aurait été violée et mise enceinte par un quadragénaire. L’auteur, avant de prendre la poudre d’escampette vers l’île de Mohéli, aurait entamé des négociations pour trouver un « arrangement à l’amiable » avec la mère de la victime. La fille de 9 ans porterait aujourd’hui une grossesse de 5 mois.

D’autres sources ajoutent que la mère a demandée 500 mille francs en échange de son silence. L’auteur a fini par s’en fuir, probablement parce qu’il a tenté vainement de marchander. C’est malheureusement ainsi que ça se passe dans nos localités. Et surtout quand il s’agit d’un notable ou d’un enseignant coranique, l’affaire finit souvent tuée dans l’œuf. Tout cela en dépit de l’article 19 de la convention relative aux droits des enfants : Droit d’être protégé contre toute forme de violence, d’atteinte ou de brutalités physiques ou mentales, d’abandon ou de négligence, de mauvais traitements ou d’exploitation, y compris la violence sexuelle.

Toufé Maecha/LGDC 

2 commentaires sur Abus sexuel sur mineur: Un enseignant coranique a abusé de son apprentie de 10 ans

  1. Comme y a pas de justice dans notre pays , rien ne peu arrêter cela .La corruption est généralisée en devenant monnaie courant .Tout se fait en toute impunité de l’ Etat, cela est toléré .
    Tant que la pauvreté sévit les Comores , les parents des malheureux victimes ne demanderont que de l’ argent pour joindre les deux bouts et étouffés l’ affaire par conséquent ces pédophiles ne seront jamais poursuivis, mais l’ envers du décors : c’est que notre société fini par elle même banalisé cette pratique .
    A quoi sert il de porter plainte et dépenser le peu qu’on a pour payer des avocats qui seront aussi corrompus ?
    Dans ce putain pays, il faut le dire haut et fort : YARABY NAFSI ……………….La justice se fera jour du jugement dernier. Nous sommes tous perdus.

  2. Pourquoi cachez-vous l’auteur de cet acte inhumain, alors que je me souviens très bien il y avait eu le même acte et vous avez mentionnez le nom de « pédophile » ainsi que son village natal? Serait-il un de vos meilleurs amis? Dénoncez le wandrou wa mdjouwe ya pvalaziwa mhentsi ho #Sitiri ba ri lemewa.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*