Accident de la route : Un jeune homme reste quinze heures sans soins, faute de scanner

Samedi, aux alentours de 22h00, deux jeunes adolescents font un accident de moto. L’un d’eux, gravement blessé, est resté quinze heures sans soins, faute de scanner.

image

C’est à Hamramba, sur la route longeant l’école Abdoulhamid que l’accident a eu lieu. A bord d’une moto, roulant à vive allure, Loukman et Aslam (tous deux, 19 ans), heurtent un véhicule qui roulait « sans phare ».
Ils sont immédiatement admis aux urgences de l’hôpital El Maarouf. Les deux jeunes gens se retrouvent vite délaissés. Alors que l’un semble reprendre ses esprits, l’autre montre très vite des signes de faiblesse. La tête enflée, des ecchymoses partout, Lukman perd connaissance.

Le médecin de garde ne peut pas poser de diagnostic sans qu’un scanner ne soit établi. A El-Maarouf, il n’y a pas de scanner. Il n’y en a jamais eu. Le seul établissement, privé, situé près d’El Maarouf est fermé. C’est le week-end. Finalement, après moult appels et négociations, il se fera scanner. Le lendemain, à 13h00.

« Notre enfant a été admis au pôle Cheikh Halifa Ben Zayed Al Nahayan où les soins sont excessivement chers. Nous regrettons que les autorités hospitalières n’aient pu intervenir pour le scanner, à défaut d’en posséder un », s’est plainte une parente de l’ado qui va mieux. Il a demandé à voir sa mère.
A l’heure où nous mettions sous presse, sa famille attendait l’arrivée du médecin pour poser le diagnostic. Son camarade, moins secoué, va mieux. Il est rentré à la maison.
Faïza Soulé Youssouf / LGDC

1 commentaire sur Accident de la route : Un jeune homme reste quinze heures sans soins, faute de scanner

  1. ils n’ont pas heurter une voiture, c’était une moto aussi.En plus, concernant le scanner, celle qui devait lui passé en scanner à préférer suivre sa routine des mariages jusqu’à 13h. c’est à cette heure là qu’elle décida de faire le scanner en étant harceler par des téléphones. Son excuses, (elle ne savait pas que c’était un enfant issus d’une grande famille )

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*