Achirafi, « je suis venu secourir le pays, vu la situation qui se présente »

Rentré de France, hier lundi, Acharafi Said Hachime dit revenir en sauveur des Comores, sinistrées, à son avis.

« Je suis venu secourir le pays, vu la situation qui se présente », a-t-il dit, peu après son arrivée lors d’un meeting tenu au foyer des femmes.

image

Pour lui, Ahmed Abdallah M. Sambi peut être candidat, lui aussi. « Personne n’est contre », dit le président du parti Cadim qui s’est dit convaincu que les Comores disposent d’« une constitution qui dérange ».

A très bien suivre le discours de M. Hachime, il serait candidat par procuration. « Il se peut qu’on ne lui permette pas d’être candidat parce qu’il est Anjouanais. Je crois que le gouvernement pourrait l’en empêcher. C’est pourquoi, il faut qu’il y ait d’autres candidatures afin d’éviter le vide », a dit Achirafi Said Hachime.

Pour le secrétaire général du parti Cadim, Ahamada Mbaé, Sambi et Achirafi Said Hachime sont candidats, mais rien n’empêche d’autres de se porter candidats, disant son souhait qu’en mai 2016, le locataire de Beit Salam soit issu de l’un des partis constituant le Rassemblement populaire (RP). « Notre rassemblement vise l’obtention du pouvoir en 2016 », a ajouté le président du Cadim qui a appelé les autres partis à se joindre au RP.

Said Elarif, président du parti Ridja, quand à lui, trouve qu’Acharafi est venu au bon moment.
« La région de Oichili mérite d’avoir un président, cette fois-ci », a soutenu Said Larif, le président du Ridja, l’un des cinq partis constituant le RP.

Ibnou Med Abdou /LGDC

2 commentaires sur Achirafi, « je suis venu secourir le pays, vu la situation qui se présente »

  1. chaque politicien se dit qu’il sera le sauveur le peuple a enendu plusieurs discours de ce genre . chacun prépare son programme pour le développement du pays mais c’est du copier-coller que chacun triche sur l’autre , chaque leader politique suit un programme dressé par les occidentaux à savoir le DSCRP changé actuellement par SCADD et ensuite il suit à l’aveuglette ce nazisme Monétaire qui est le Franc CFA et enfin pour la question de Mayotte chacun fait son beau discours pour dire que Mayotte est comorienne et restera comorienne sans chercher à trouver des solutions efficaces à ce sujet,combien des jeunes filles et garçons qui quittent l’école pour Mayotte ? ils deviennent des délinquants incontrôlables c’est une bombe à retardement pour les Comores , combien des morts que nous subissons chaque fois ?pour n »en citer que ça .Alors il a fallu d’abord organiser des assises nationales pour penser comment pourrions nous sortir dans cette impasse . puis faire un gouvernement d’union nationale issu de cette assise et enfin réaliser des élections si possible en suivant cette constitution ou en le changeant avec une autre car cette constitution est très compliquée.
    Nous comoriens ,il faut qu’on se donne confiance qu’on peut changer ce pays sans recours des juristes,conseillers,diplomates,économistes etc… extérieurs
    pour nous aider à développer notre pays .

  2. chaque politicien se dit qu’il sera le sauveur le peuple plusieurs discours de ce genre . chacun prépare son programme pour le développement du pays mais c’est du copier-coller que chacun triche sur l’autre , aucune leader politique suit un programme dressé par les occidentaux à le DSCRP changé actuellement par SCADD et ensuite il suit à l’aveuglette ce nazisme Monétaire qui est le Franc CFA et enfin pour la question de Mayotte chacune fait son beau discours pour dire que Mayotte est comorienne et restera comorienne sans chercher a trouver des solutions efficaces à ce sujet,combien des jeunes filles et garçons qui quittent l’école pour Mayotte ? ils deviennent des délinquants incontrôlables c’est une bombe à retardement pour les Comores , combien des morts que nous subissons chaque fois ?pour n »en citer que ça alors il a fallu d’abord organiser des assises nationales pour penser comment pourrions nous sortir dans cette impasse qu, faire un gouvernement d’union nationale issue de cette assise et enfin réaliser les élections si c’est en suivant cette constitution ou le changer avec une autre car cette constitution est très compliquée.
    Nous comoriens il faut qu’on se donne confiance qu’on peut changer ce pays sans recours des juristes,conseillers,diplomates,économistes etc… extérieurs
    pour nous aider pour développer notre pays .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*