Affaire de la fête de l’aïd Elkabir:  ​Ce charlatan qui nous dirige

Ce vendredi 1er septembre, le monde musulman célèbre la fête de l’aïd Elkabir 2017, conformément au calendrier lunaire.  Chez nous aux Comores, plusieurs localités ont vu l’armée venir interdire la prière par respect à une certaine superstition « prédisant » le décès du chef de l’Etat en cas de simultanéité de deux grandes prières. 
 La forfanterie de Monsieur Azali Assoumani nous importe peu vu notre attachement à la liberté de croyance. Qu’il panique face à la superstition, c’est son problème. Mais cela devient notre problème quand le Chef de l’Etat fait usage de notre armée, de nos institutions et de notre foi pour imposer son charlatanisme démesuré. 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

S’il lui reste une once de foi, qu’il présente ses excuses à la nation à défaut d’avoir le courage de proposer sa démission.

Dini Nassur 

1 commentaire sur Affaire de la fête de l’aïd Elkabir:  ​Ce charlatan qui nous dirige

  1. Lorsque l’incompétence s’associe l’anarchisme pour gèrer un pays , c’est le peuple et ses institutions qui perdent.
    Azali, elu par défaut est au paroxysme de l’incompétence . Le peuple uni doit le pousser dehors avant que le pays sombre dans la violence.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*