Affaire de M’dé: communiqué du Comité de Pilotage des Assises Nationales 

A Mdé, lors de la rencontre entre le Comité de Pilotage des Assises Nationales et la jeunesse, samedi 
30 décembre 2017, la Coordination des Associations de Jeunes (CAJ) s’est dite prête à soumettre des  propositions et des solutions lors des Assises Nationales « sans intérêt partisan ».

Chamir Chatoi Abdou, coordinateur du CAJ, regroupant une dizaine d’ONG nationales, a soutenu que  les associations sont prêtes à «participer aux réflexions et débats pour un avenir plus prospère de  l’archipel des Comores». « Rien ne se fera sans la jeunesse et nous serons les principaux bénéficiaires  des recommandations car nous, jeunes d’aujourd’hui, sommes l’avenir de demain », a-t-il déclaré.

Certaines des associations de jeunes, notamment Ngo’shawo, font partie de celles qui ont réclamé des  assises depuis 2015 et veulent que « l’esprit de cette initiative ne soit pas manipulé, instrumentalisé,  ou dénaturé ».

Les jeunes présents ont fait part de leur souhait de soumettre des proposition devant permettre de  renforcer la lutte contre la corruption, contre les maltraitances, d’encourager le recrutement au mérite  dans la fonction publique, ou encore de proposer un mécanisme d’amélioration d’accès à l’emploi ou  à l’entrepreneuriat.

De son côté, Mme Amina Abasse, membre du CPAN, a regretté le fait que des «autorités » aient  dénaturé les enjeux des assises par leurs déclarations inopportunes et malvenues. Elle a appelé toutes  les forces vives à s’approprier et défendre l’organisation d’Assises Nationales, à lever la confusion.

« Les assises seront inclusives. Les portes sont grandes ouvertes pour que chaque comorien puisse  apporter sa pierre dans le renforcement de notre Etat et de la bonne gouvernance, la consolidation de l’Unité et l’amélioration du quotidien des comoriens », a martelé Mme Amina Abasse. Tel est l’esprit  défendu par le Mouvement du 11 août, depuis 2015.

Le président du CPAN, Said Mohamed Sagaf, a rassuré la jeunesse tout au long de son intervention.  « C’est dommage que certains se positionnent contre la tenue des Assises Nationales initiées pour  définir de nouvelles orientations capables de changer durablement l’avenir des Comores », a-t-il dit.

« La jeunesse doit se mobiliser, venir avec des propositions pour que nous puissions planifier la réalisation des avancées économiques, sociales et politiques auxquelles aspire le Peuple Comorien », a  poursuivi le président du Comité de Pilotage des Assises Nationales, Mr Said Mohamed Sagaf.

1er janvier 2018 | Moroni 

CPAN

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*