Affrontement entre Mitsoudjé et Chuwani: le bilan s’alourdit

Un affrontement qui opposait les supporters des équipes Fc Chuwani et Elan Club a fait beaucoup des victimes. Une voiture calcinée, un quinquagénaire passé à tabac, des baies vitrées détruites….

image

Le match qui opposait Fc Chuwani et Élan Club de Mitsoudjé, samedi après-midi à Mitsoudjé, fut interrompu aussitôt qu’il a commencé. À la 49 ème seconde, un joueur de la Fc Chuwani s’est jeté sur l’arbitre central, selon un temoin oculaire neutre. Pour cause, les supporters de son équipe étaient sommés à payer le billet à 1000Fc au lieu de 500Fc. Une revanche, car pendant le match aller joué à Chuwani, les supporters d’Elan auraient subit la même justice.

Après cette grouille, un affrontement a éclaté, supporter, joueur, et même des innocents étaient dans le même sac. La confusion a donc commencé. Des jets de pierres ont suivi. C’est au Sud de Mitsoudjé, à l’entrée de Chuwani que les dégâts sont considérables. Mohamed Nassur, originaire de Moroni, 54 ans, et marié avec une femme de Mitsoudjé, a entendu des jeunes demander l’autorisation d’entrer dans son foyer. Lui et sa famille, ils n’ont pas répondu. Aussitôt, il dit avoir entendu des bruits aiguës à l’extérieur de sa maison.

image

C’était les portes et fenêtres entrain de se faire fracturer. Les assaillants ont réussi à penetrer à l’intérieur. Le père de famille n’avait qu’à se rendre pour faire épargner les siens. Courroucés, les jeunes, environ six, l’ont tabassé avec n’importe quel objet, selon le témoignage de la victime. Des morceaux de bois, des cailloux, son corps aurait tout subit. Les jeunes l’auraient jeté par terre en le tirant vers la route. Toujours en lui rouant de coups. Il a fallu l’intervention d’une poignée de gens de Bangoi ya Hambuw pour qu’il soit sauvé. Actuellement à l’hôpital de Mitsoudjé sous soins « intensifs », il a subit une suture au niveau de la crâne dès hier soir. À part Mohamed Nassur, des jeunes, peut-être les mêmes, se sont défoulés sur des habitations privées appartenant à des ressortissants de Mitsoudjé.

image

C’est le cas par exemple de celle de Goulam Soundi, chef du département de distribution d’eau à la Ma-Mwe. Alors qu’il n’y avait personne, les baies vitrées furent cassées par les malfaiteurs qui y ont allumé du feu. Heureusement, le feu a été vite éteint par des voisins qui s’étaient caché à l’abri des forcenés. Des chaises et des linges sont calcinés. Une table est aussi touchée, partiellement. À côté, se trouvent deux autres maisons qui sont elles aussi endommagées. On peut constater celle d’une femme de la diaspora qui y a laissé ses parents.

image

Vitres, chaises et tables sont cassées. Les deux vieux qui habitent la maison se sont sauvé dans des vergers quand ils ont entendu venir ces jeunes tout feu tou flemme. La maison de Salimou Ali Chahidi aussi, a les vitres détruites. Dans la cour, un minibus n’a pas été épargné. En revanche, un Citroën appartenant à un infirmier originaire de Chuwani est carbonisé à Mitsoudjé. Des blessés de Chuwani ont été évacués par voie maritime à l’hôpital El-maarouf de Moroni. Craignant de prendre la route nationale, car la tension est toujours palpable. On se demande si d’ici demain lundi les habitants de Chuwani pourront se rendre à Moroni en empruntant la voie habituelle.

Jusqu’au moment où j’écris ces lignes aucun compromis n’a encore été trouvé. Le maire de Hambuw Ntsinimoipanga, dont font partie les deux localités, est en réunion de crise avec les autorités à la mairie.

Toufé Maecha

1 commentaire sur Affrontement entre Mitsoudjé et Chuwani: le bilan s’alourdit

  1. C’est tellement embarassant. Surtout pour nous autres dont les familles sont enracinées dans les 2 localités. Je croyais que les gens de Mitsoudjé et Chouani etaient suffisament éduqués pour dépasser ce genre de truc. mais non, helas. bandes de primitifs va…
    Les intelos et les cadres se ramassent à la pelle dans le hambou c’est sûr. alors il est temps que ces gens prennent de la hauteur pour resoudre et depasser ces AFFRON’tements’ honteux.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*