Afrique du Sud : une touriste allemande blessée par un rhinocéros au parc Kruger

14 novembre 2012

Afrique du Sud : une touriste allemande blessée par un rhinocéros au parc Kruger

Un rhinocéros au parc national sud-africain du Kruger ©AFP

JOHANNESBURG (AFP) – (AFP)

Une touriste
allemande a été grièvement blessée dans
le célébre parc national sud-africain du Kruger,
victime d’un rhinocéros qui l’a chargée alors
qu’elle participait à un safari à pied avec un
groupe de touristes, a-t-on appris mercredi auprès du parc.

L’accident s’est produit lundi dans le sud du parc
« lorsqu’une femelle rhinocéros blanc et son petit
ont attaqué un groupe de touristes qui participaient
à une marche matinale dans le parc national Kruger
(…) », selon un communiqué de l’agence nationale
des parcs sud-africains SanParks.

La victime s’en est tirée avec plusieurs côtes et
les hanches cassées, ainsi que des hématomes.Elle
a été transportée à l’hôpital par
hélicoptère, selon le parc, qui a vivement
déploré « cet incident malheureux » et a lui
souhaité un prompt rétablissement.

Médecin de profession, elle se trouvait dans un
état stable dans un hôpital voisin du parc, à
Nelspruit, a rapporté mercredi le quotidien
sud-africain Beeld.

L’animal, qui peut peser plus de trois tonnes, a chargé
le groupe de marcheurs alors qu’ils avaient trouvé
refuge derrière un rocher pendant que les rangers
tentaient en vain le chasser, avec son petit.

Les rangers ont dû ouvrir le feu pour lui faire peur, et
malheureusement la femelle rhinocéros a été blessée.

Le même jour, un autre touriste, dont la
nationalité n’a pas été précisée, a
été victime de l’agressivité d’un
éléphant qui a renversé son véhicule
mais a eu plus de chance.Il n’a été que
légèrement blessé au genou en essayant de
s’enfuir et a pu être soigné sur place par un
médecin du parc.

Le Kruger est la plus grande réserve animalière
d’Afrique du Sud visitée chaque année par un
million de touristes qui peuvent y circuler librement avec
leur propre véhicule durant la journée.

Les safaris à pied sont en revanche strictement
encadrés.Ils permettent de s’imprégner davantage
des bruits et des odeurs de la nature environnante.

« L’expérience est très différente d’un
safari traditionnel en véhicule : nous voyons un peu
moins d’animaux qu’en 4×4 car les animaux craignent l’homme
à pied, mais nous les voyons de très près,
parfois plus qu’on ne le souhaiterait… », explique
ainsi une agence française spécialisée sur
son site.



Share

Tous droits de reproduction et de représentation

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*