Agression à l’Assemblée nationale: l’UNDC condamne

C’est par la consternation que le parti UNDC a appris l’acte ignoble produit à l’assemblée nationale la semaine dernière. Par la voix de son président, le parti UNDC condamne fortement cet acte et demande que justice soit faite, pour que les coupables d’un acte pareil soient connu.
Alors que la classe politique reste immobile à l’acte d’agression du chauffeur du vice-président de l’assemblée nationale la semaine dernier par des élus, le président de l’UNDC monte au créneau pour condamner  cet acte qu’il juge incohérent pour les élus de la nation. «  Au nom de mon parti et à mon nom personnel je condamne cet acte d’agression qui a eu lieu à l’assemblée nationale. Qu’il soit perpétrer par des élus ou pas, mais du fait que l’agissement  eu lieu au sain de l’assemblée, l’image de cette institution est souillé. Cependant, nous demandons que justice soit faite et que les auteurs de cette acte soient puni et s’ils sont effectivement des élus, qu’ils comprennent que leur place n’est pas à l’assemblé nationale », a-t-il lâché Karim Mohamed Taki président de l’UNDC.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Saluant toutefois, la paix retrouvé suite à la crise qui a secoué l’assemblé ces derniers jours, le président de l’UNDC, n’a pas manqué de remercier le président de l’union des Comores pour son engagement pris pour la résolution de cette crise. « Nous saluons la sagesse et la maturité du gouvernement face à cette crise, nous espérons que les élus vont respecter le compromis pour n’est pas mettre le pays dans une autre crise », a-t-il formulé le président de l’UNDC.
Convaincu que le pardon et la réconciliation des cœurs sont le  gage d’une paix durable et la stabilité du pays, Karim Mohamed Taki a glorifié les efforts et le courage des membres du parti FNJ, de pouvoir se réconcilier après des années de crise et de division. «  C’est une initiative qu’il mérite d’être salué par tout le monde. C’est un pas vers la paix et la démocratie qu’il faut saluer à sa juste valeur. Donc, je salut cette sagesse et je passe mes vives félicitations à mes frères du parti FNJ », a-t-il déclaré le président d’UNDC, Karim Mohamed Taki.
Nakidine Hassane

1 commentaire sur Agression à l’Assemblée nationale: l’UNDC condamne

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*