Agression de Mouigni Abdou : maintenant, l’opposition comorienne exporte la violence en France, quelle honte ?

Ils ont raté le coup d’état au milieu de l’année 2018, ils ont mutilé la main d’un gendarme le jour du référendum à Moroni, ils ont coupé des arbres, érigé des barrages, ils ont fabriqué de bombes artisanales, attaqué la prison de Moroni, ils ont fait des appels à la violence, ils ont cassé des urnes, tabassé des agents électoraux…

Après avoir échoué tous ces coups de déstabilisation du pays, l’opposition comorienne, soutenue par des vieux nostalgiques du pays, installés en France, et de petits jeunes aigris perdus dans l’Hexagone, vient maintenant exporter les actes de violence en France, à Marseille.

Des bandits viennent de prendre à partie l’un des conseillers de l’ambassade des Comores à Paris, Mouigni Abdou. Ces voyous, apparemment soutenus par Said Larifou (information à confirmer) et encouragés par le docteur Zilé Soilihi dans la démence totale ont violement agressé Mouigni Abdou en lui proférant des menaces de morts à Marseille.

Un acte qui suit la logique des scènes de violence planifiées aux Comores depuis plusieurs mois. Comme aux Comores, ils ont tout échoué, ils préfèrent maintenant exporter les actes de violence en France. Quelle honte ? Des membres de la diaspora comorienne qui disent vouloir défendre la démocratie ne veulent pas que les autres Comoriens manifestent à leur tour pour soutenir le président Azali Assoumani.

Mouigni Abdou est arrivé en France dans le cadre officiel puisqu’il s’est rendu à Marseille pour les préparatifs de l’ouverture prochaine du Consulat des Comores à Marseille. Des jeunes lui ont soupçonné détenir une mallette de billets. C’est par là qu’ils ont violemment agressé le diplomate. Il s’agit des jeunes qui sont en état de dépravation avancée et qui errent dans les quartiers sensibles de Marseille.

Quelle honte pour ces jeunes qui veulent faire la leçon de démocratie aux autres ? Pourquoi vouloir empêcher les autres s’exprimer à leur tour leurs opinions ? On le dira ici de toute notre force que la Diaspora comorienne se trompe de combat, et ceux qui se rendent dans ces manifs sans le savoir sont dans l’aveuglement total. Ils se rendront compte qu’ils étaient bien utilisés et manipulés. Ces manifestations ont perdu toute leur légitimité car ce n’est pas ce qu’on attendait des Comoriens de France.

C’est pourquoi, sur 300 mille Comoriens vivant en France, il n’y a que 200 ou 400 qui manifestent dans toute la France. Car les Comoriens ont compris maintenant que c’est de la pur Manip’. Non aux agressions gratuites, non à la violence et à la barbarie, non à la déstabilisation des Comores, non aux actes de manipulations dont sont victimes certains membres de la Diaspora comorienne de France. Halte aux mensonges, non à la manipulation de la Diaspora par des réseaux de déstabilisation du Qatar et de l’Iran.

Athoumane Kassim, Comores infos à Moroni

4 commentaires sur Agression de Mouigni Abdou : maintenant, l’opposition comorienne exporte la violence en France, quelle honte ?

  1. Kassim soit tu es atteint d’une schizophrènie intraitable soit tu es d’une malhonnêteté et d’une mauvaise foi compulsives car tout ce que tu écris à propos de ces violences restent à vérifier et nous autres sommes très attentif attendant le moment où il y aura une vraie justice aux comores pour mener les enquêtes qui détermineront les vrais coupables, pas ceux désignés par votre gouvernement avant meme la justice et on verra bien à ce moment là qui sont les vrais coupables mais attention « kayiri hula haraka hana wurongowa haraka « 

  2. Vous êtes dès pourriture arrêté de vous faire remarquer si vous faites de journaux alors arrêt des raconté des mensonge pour les Comoriennes de la France ok.

  3. On est quelqu’un ou on est de de la merde sur terre donc la merde on crache dessus et on tourne le dos c’est gens qui sème la terreur il faut cracher dessus et tourner le dos vive les Comores vive le président azali

  4. Oui le Qatar non l’Arabie saoudite et la Russie qui déstabilise le pays qui ont mis le système de torture et de dégradation mis en place dans la prison et la gendarmerie de Moroni pour mettre en état de nuir. Notre république en danger car les suspects ou le détenu nul n’autorise à aucun temps des actes interdit à la communauté international

Répondre à Ibra Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*