En ce moment

Agressions sexuelles : Sur sept cas de viols sur mineures enregistrés lundi, un des violeurs en cavale

L’année 2021s’annonce « misérable » socialement. Alors que des organisations non gouvernementales continuent à lutter contre les agressions sexuelles sur des mineures, le service d’écoute a enregistré lundi dernier, sept nouveaux cas de viols sur des enfants. Bien que les faits soient révélés, un des violeurs est en cavale selon un responsable du service d’écoute de Ngazidja.

L’année 2020 a été marquée par des agressions sexuelles sur des enfants mineurs : des filles et garçons. Bien que des audiences spéciales sur les agressions sexuelles aient été organisées par la justice comorienne, les actes de viols continuent à gagner du terrain en 2021. Elles sont devenues monnaies courantes. Le lundi 22 février 2021, le service d’écoute sur l’île de Ngazidja a enregistré sept cas de viols sexuels. Ce sont des filles de 10 à 16 ans. Une montée en flèche de ces actes inhumains en un mois engendrant un souci majeur pour la stabilité sociale. Le service d’écoute ainsi que les Ong luttant contre ces actes ignobles ont annoncé « l’état d’urgence » sur cette question.

« C’est tout à fait vrai, nous avons enregistré 7 nouveaux cas, lundi 22 février dernier, des actes d’agressions sexuelles. Elles sont toutes des filles et mineures à la tranche d’âge de 10 à 16 ans », nous confie Mradabi Mziarani, chef du service d’écoute à Ngazidja. « C’est extrêmement une sphère sociale qui menace le bien être de la population », avance-t-il.

Selon lui, 6 sur les 7 suspects ont été arrêtés et ils sont en passe d’être traduits en justice. « Sur les sept présumés agresseurs, un d’eux s’est enfouit », a annoncé le chef du service d’écoute. Les Ong qui luttent contre ces actes ignobles appellent donc à en finir avec les agressions sexuelles.

Nassuf. M. Abdou / Al fajr

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*