Ahmed Jaffar a inauguré avant l’heure et dans la confusion la fin des travaux du raccordement d’eau à Bandrala Janza dans le Nioumakele

On comprend mieux pourquoi A.JAFFAR, l’ancien MAE, n’aime pas les partis politiques. Il a l’esprit CRC et en adopte les méthodes. Les comoriens n’ont pas d’existence dans son logiciel politique. Les comoriens n’existent qu’à travers une élite qui décide, agit et parle en leur nom. Mon ami va sans doute sursauter à la découverte de son portrait politique et pourtant c’est bien la vérité.
A.Jaffar sous-estime le peuple et croit pouvoir le manipuler… Avec son groupuscule de CASE, un conglomérat de cadres obscurs, il croit faire oeuvre politique dans le pays. Les cadres sont les cadres ! Les comoriens sont les comoriens. Les premiers n’ont pas plus de droits que les derniers dans l’édification Etat de droit et de la nation à laquelle il prétend s’employer… Peut-il dire le contraire quand les faits sont têtus ?

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

https://www.facebook.com/#

Cette histoire de manipulation sordide se déroule à Bandralajanza dans le Nioumakélé. A.Jaffar inaugure avant l’heure un raccordement d’eau au profit de la population locale. Dans sa politique d’appui aux projets communautaires, le gouvernorat a apporté une aide substantielle en matériel : 1000 m de tuyau et 10 tonnes de ciment. Le CASE d’A.Jaffar y a aussi contribué avec 2 tonnes de ciment, 50 barres de fer et on parle de 300 m de tuyau sauf que personne n’y a vu le moindre centimètre selon les habitants impliqués dans le projet…

Un certain Mdama, sans doute un représentant de l’élite locale proche d’A.Jaffar manipule. Il demande à la population locale de venir accueillir une délégation en déplacement dans le chantier en prenant garde de ne pas en dévoiler l’identité de membres. Dans le même temps, il demande à un groupe de femmes préparer des colliers de fleurs. Comme Azali, A.Jaffar aime les inaugurations, la politique spectacle…

C’est ainsi que les travaux de raccordement d’eau ont été inaugurés, avant l’heure et sur fond de manipulation. La fête n’a pas été belle du tout ; les femmes conviées à prendre la parole ont décliné l’offre et le jeu du fameux Mdama a été démasqué. Il fut sommé de s’expliquer sur cette escroquerie intellectuelle à ciel ouvert. Dans tous les cas, en attendant que les travaux se terminent définitivement, on peut vous annoncer la vraie inauguration. Elle sera honorée de la présence du gouverneur Salami et la liesse sera au rendez-vous…

A qui A.Jaffar veut-il donner le change ? Ce n’est certainement pas à la population anjouanaise ! Ce ne sont certainement pas les femmes de Bandrala Janza à Nioumakélé. En refusant de parler, elles ont voulu apporter un message à mon ami. Ce sont des citoyennes à part entière… Elles ne veulent pas être représentées par une élite défaillante et véreuse. Elles ne sont pas à vendre ! A Azali, A.Jaffar peut donner le change. Il en est dans le besoin…

AHMED Bourhane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*