En ce moment

Ahmed Saïd Abdallah, le premier candidat-député enregistré à la Ceni

C’est une bonne nouvelle qui vient encore une fois confirmer le courage et l’engagement du docteur Ahmed Saïd Abdallah, enseignant-chercheur à l’Université des Comores et candidat déclaré à la prochaine élection des députés dans la région de Ngwegwe à Ngazidja. Très soucieux de faire partager son futur projet avec l’ensemble des électeurs de la région de Mbadjini Ouest, il est le premier candidat à retirer et à déposer son dossier de candidat à l’élection des députés prévue au mois de janvier 2020.

Accompagné de sa suppléante, Mme Hadidja Ismaël, et des amis, docteur Ahmed Saïd Abdallah s’est rendu à la Ceni le 7 novembre dernier, soit 24h après l’ouverture des dépôts de candidatures pour déposer au grand complet. C’est dire combien il s’est bien préparé pour concrétiser ses ambitions propres de porter la voix des oubliés…

Pendant que les autres attendent le feu-vert d’en haut pour se lancer dans la course comme si une élection était un jeu d’échec et qu’il faut attendre d’abord l’accord du chef pour présenter sa candidature ! De tels candidats ne seront sans aucun doute que des girouettes à la prochaine Assemblée car sans aucun lien avec les élections et ce qu’ils y croient comme idéal pour la société. Une candidature, ça se prépare mais ça ne s’improvise pas. Certains ne savent pas s’ils seront désignés candidats ou pas. Ils sont bloqués dans un capharnaüm.

Candidat indépendant, Ahmed Saïd Abdallah, lui, a compris que l’indépendance d’un homme est un gage de fierté, de confiance et de crédibilité. Il veut être un candidat crédible qui sera porté par le peuple et non par des poulpes. Le docteur veut surtout rompre avec les vieilles habitudes. Fini la République des clowns et des moutons !

Dans ces élections des députés, il nous faut des candidats neutres, modestes, attentifs, calmes et proches des préoccupations du peuple. Le pays a besoin des gens qui ont le sang neuf, capables de porter une nouvelle vision pour la société comorienne. Bravo docteur. Courage. Nous suivons de près tes bonnes prestations depuis la France. Tu as déjà fait le tour de la région. Tu es mieux placé pour comprendre les soucis des électeurs. Continuez. Ensemble pour la victoire dans le Mbadjini Ouest.

Ali Said, Paris

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*