En ce moment

Ahmed Youssouf compte siéger à l’Assemblée malgré sa défaite

Battu à plate couture selon les résultats officiels de la Ceni qui l’a crédité de 33,26% de voix contre 66,74 pour son adversaire Ali Said, le candidat du parti Orange dans le Mbajini Nguengwé dénonce des « fraudes ». Par conséquent, il a introduit une requête à la cour suprême. Quelle que soit l’issue, il compte bien siéger à l’Assemblée, évoquant une question de « légitimité ». Une colère noire qui devra retomber au fur et à mesure.

« J’ai gagné les élections et je vais siéger au parlement », tonne à tout bout de champ le candidat soutenu par le ministre en charge des élections. S’il sait qu’aux yeux de la loi il lui est impossible de siéger tant qu’il n’aura pas été déclaré élu par la Cour suprême qui a le dernier mot, le surnommé Edmond évoque une question de « légitimité » pour enfiler son costume en direction de Hamramba d’où il sera, à coup sûr, au mieux refoulé, au pire arrêté par les forces de l’ordre.

Dans sa requête, il demande l’annulation de plusieurs bureaux de vote notamment à Ouzioini, Kandzilé, Domoni, Famaré… Il affirme qu’il y a eu des bourrages d’urnes. Des accusations qui sont loin d’être gratuites car même les observateurs ont soulevé cette irrégularité qui entache la crédibilité du scrutin. Il affirme aussi que lors de ce double scrutin, pour certains endroits en tout cas, les listes d’émargement des législatives et des communales présentaient une différence d’environ 90 votants.

Andjouza Abouheir/LGDC

1 commentaire sur Ahmed Youssouf compte siéger à l’Assemblée malgré sa défaite

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*