Complexe sportif de Maluzini : On attend encore l’eau, l’électricité et les télécommunications

Le stade devait être conçu au départ pour les jeux des jeunes des îles de l’Océan indien en 2019. Mais comme les Comores ont laissé filer cette organisation, en faveur de Maurice, les démarches et la motivation de voir naître ce stade ne semblent pas aussi solides. Cependant, le nouveau gouvernement semble avoir repris le dossier de sa construction en main. Les travaux doivent prendre fin dans près de deux ans.

Par Elie-Dine Djouma 

 

Les travaux de construction du complexe sportif de Maluzini ont démarré début août. La construction du stade de football et de la piste athlétique est le résultat de la signature, le 25 août 2014 de l’accord de coopération économique entre le gouvernement de la République populaire de Chine et celui des Comores. Il a été convenu qu’un stade de football, d’une capacité de 10 730 places, qui aura autour une piste d’athlétisme et un parking. «Les travaux, qui ont commencé depuis début août, sont exécutés par une société chinoise qui a fini de bâtir ses magasins et le  logement de son personnel. Bientôt, elle va construire son réfectoire», a affirmé Monsieur infrastructures au ministère des Sports, Abdou Raouf Ahmed.

Le projet coûtera six milliards de francs comoriens à la République populaire de Chine. Il a été convenu que le gouvernement comorien devrait s’occuper de la viabilisation du site réservé pour le stade. «Il devait», car ce n’est pas encore réalisé, couvrir le site d’un réseau d’eau et d’électricité et des télécommunications. Malgré que les Chinois se soient employés dans les premiers travaux, la partie comorienne traine le pas. «Les Chinois ont l’eau nécessaire pour ces premiers travaux. Mais un chantier pour le branchement du réseau d’eau sera réalisé dans les meilleurs délais», assure Abdou Raouf Ahmed.

Dix huit hectares au total serviront à la société chinoise pour implanter l’installation. Pour l’heure, près de neuf seront occupés. Le stade devait être conçu au départ pour les Jeux des jeunes des îles de l’Océan indien en 2019. Mais comme les Comores ont laissé filer cette organisation, en faveur de Maurice, les démarches et la motivation de voir naitre ce stade ne semblent pas aussi solides. Cependant, le nouveau gouvernement semble avoir repris le dossier de sa construction en main.

«C’est le plus gros projet sportif qui n’ait jamais existé dans notre pays. Si ce stade est construit, notre sport prendra son envol et une autre dimension. L’Etat a intérêt à aller jusqu’au bout de ce projet, surtout qu’il s’agit d’un don de nos amis chinois», fait savoir le président de la fédération comorienne de basketball, Ali Mohamed Papa.

Les travaux de construction du stade prendront au moins dix huit mois. Ils seront exclusivement un chantier chinois. Ce grand ouvrage architectural sera le énième que la République populaire de Chine entretient pour les Comores après le Palais du peuple de Hamramba et le bâtiment de l’Office de radio et télévision des Comores, entres autres.

Alwatwan

1 commentaire sur Complexe sportif de Maluzini : On attend encore l’eau, l’électricité et les télécommunications

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*