ALLIANCE DU 2nd TOUR: Assoumani Aboudou bascule chez Mouigni Baraka

wpid-fb_img_1457367450692.jpg

Le candidat malheureux, Assoumani Aboudou du parti Ourango vient de rejoindre le camp du candidat Mouigni Baraka Saïd Soilihi pour le second tour de la présidentielle. Dans sa déclaration de soutient faite ce lundi devant la presse, la coalition FNJ-Ourango a bien précisé qu’elle a scellé une alliance qui prévoit d’appeler à voter en faveur de Mouigni Baraka.

image

Alors que le deuxième tour de la présidentielle se déroulera dans un peu plus d’un mois, les ralliements aux trois candidats en lice sont au centre des conversations. Et, à ce jeu, les candidats malheureux de l’élection primaire  se déclarent tour à tour. Ce lundi 07 mars, trois jours après la publication des résultats définitif, après plusieurs jours de suspense et de consultation des militants, la coalition FNF- Ourango arrivé neuvième  lors du premier tour de la présidentielle du 21 février avec 2443 voix soit 2,20% des, a annoncé qu’il allait soutenir le chef de l’exécutif de Ngazidja,  candidat Mouigni Baraka au second tour. « Nous avons accepté sans détoure la décision de la Cour qui a placé trois parmi nous en tête de cette élection. Cependant, nous avons décidé après consultations avec les trois candidats de soutenir Mouigni Baraka car, il est celui qui partage notre vision commune », a-t-il déclaré le SG du FNJ Dr Toimbrane Houmadi.
Une façon de justifier d’une certaine manière pourquoi il a pris ses distances avec les deux autres candidats en lice. Faisant parti des 20 candidats qui ont signé le pacte sur le recomptage des voix, la coalition FNJ-Ourango a réagi par rapport aux résultats définitifs du premier tour des élections du 21 février en se jetant dans les bras de Mouigni Baraka. « On ne soutenait pas l’hypothèse de recomptage. Nous avons pourtant demandé le parti Juwa de nous fournir les preuves et les peuvent qui montrent qu’il a eu fraude mais ils n’ont pas voulu nous montrer et nous avons compris qu’il avait un jeu et que nous nous sommes engagé dans un combat sans fondement. Toutefois, nous regrettons ensemble les irrégularités observés dans l’ensemble du processus électoral et nous espérons des améliorations comme on la recommandé pour le second tour », a-t-il rappelé le vice-président Mmad Ali.

Le parti Ourango se félicite du score réalisé pour son premier teste électoral et remercient dans la foulé ses militants et sympathisants pour cette confiance. « Notre parti présente un bon avenir et nous le croyons », a-t-il montre Djamaldine porte parole du parti.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*