Amaury Leveaux et sa bien-aimée Victora en route vers un Noël magique

Plus d’articles sur ce thème


Décembre approche à grand pas et les décorations de Noël fleurissent un peu partout dans les rues des villes… Et comme chaque année, Disneyland Paris se met lui aussi à l’heure du père Noël.



0
clic

L’occasion pour le parc d’inviter de nombreuses personnalités comme il en a pris l’habitude, maintenant afin de donner le coup d’envoi de sa saison hivernale et de ses animations créées spécialement pour l’occasion, avec en point d’orgue, l’illumination de l’immense sapin de Noël ce samedi 10 novembre.

Mickey avait pour l’évènement invité un sportif de marque en la personne d’Amaury Leveaux, champion olympique cet été à Londres sur le relais 4x100m nage libre avec ses potes Clément Lefert, Fabien Gilot et Yannick Agnel, et médaillé d’argent sur le relais 4x200m. Le grand nageur pensionnaire du Mulhouse Olympic Natation (mais qui s’entraîne du côté de Narbonne avec Philippe Lucas) est un habitué du parc féerique de Marne-la-Vallée, puisque sa grande silhouette n’était pas passée inaperçue en avril 2011 au côté d’Alice aux Pays des Merveilles.

Mais cette année, c’est au côté de sa compagne Victoria que le nageur était venu participer à la fête. Les deux tourtereaux filent le parfait amour depuis de nombreuses années maintenant, et le nageur de 26 ans envisage même de fonder une famille avec sa belle. En attendant, c’est au côté de Donald et au milieu des pâtisseries qu’Amaury Leveaux a pris la pose avant de se voir offrir une immense sucette de la part de Mickey. Et visiblement, sa compagne n’était pas peu fière et impatiente de dévorer une telle sucrerie.

Ravi d’être présent pour ce coup d’envoi symbolique, Amaury Leveaux avait également à ses côtés une Marie-José Pérec enchantée. L’ancienne sprinteuse championne olympique, accompagnée d’une ravissante Minnie et d’un sourire enfantin, a rejoint la star des bassins et Mickey. Une belle manière de sonner le début de la période de Noël.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*