En ce moment

Ambdil expulsé à Anjouan alors qu’il est mahorais, la PAF ne fait pas différence entre les comoriens

La police à la frontière à Mayotte a expulsé un mineur mahorais vers l’île d’Anjouan. Ambdil a disparu à Acoua à Mayotte il y’a quelques jours et sa famille était inquiète mais la réalité est tout autre. La PAF a simplement expulsé le jeune mahorais vers à Anjouan sans vérifier son identité.

Selon nos sources, le maire de la ville d’Acoua et la famille de Ambdil cherchent les moyens pour faire revenir Ambdil. Une erreur policière qui rappelle aux mahorais encore une fois qu’ils sont des comoriens.

3 commentaires sur Ambdil expulsé à Anjouan alors qu’il est mahorais, la PAF ne fait pas différence entre les comoriens

  1. vous êtes fous, je doute fort que les policiers comoriens seront capables de faire la différence entre un grand comorien et quelqu’un de zanzibar de part votre langue qui est la même.

    je doute aussi que les policiers français seront capables de faire la différence entre un français blanc descendant de gaulois et un clandestin
    russe en France. Alors ne mélanger pas les choses. L’erreur des policiers était de ne pas vérifier l’identité de ce jeune français mahorais. être français ce n’est pas une question de couleur cher monsieur, c’est une question de valeur que partage tous les membres « liberté égalité et fraternité.

    je connais bien ce jeune d’acoua qui ne connait rien de votre pays et qui ne parle même pas votre langue. A acoua on parle le malgache. ce jeune ne connait pas un seul mot de schicomore. mais par contre il parle bien le malgache car d’acoua. par déduction il n’est donc pas comorien.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*