Analyse de la situation des enfants et des femmes

Le commissariat Général au Plan et l’UNICEF organisent ce mardi 28 novembre 2017 à Moroni, un atelier de validation de l’analyse de la situation et des enfants et des femmes aux Comores. Cet atelier regroupe les acteurs étatiques et non étatiques en charge de la promotion du genre et de la protection de l’enfance de l’ Union et des iles autonomes. Cette nouvelle analyse de la situation et des enfants et des femmes a été réalisée dans le but de faire un état de lieux de la situation des droits des enfants et des femmes aux Comores et d’identifier les causes immédiates, sous-jacentes et structurelles qui empêchent la pleine réalisation de ces droits. Les résultats de cette analyse permettront de disposer d’un diagnostic analytique sur la situation des enfants et des femmes, qui contribueront à engager tous les acteurs à revoir et recentrer les discussions sur les stratégies et politiques nationales ainsi que sur les programmes et projets de coopération.
  
Cette analyse de la situation des enfants et des femmes succède à l’analyse similaire réalisée en 2000. En effet. En 2000, le pays avait réalisé une première analyse de la situation des enfants et des femmes, qui a fourni des informations importantes sur la situation et la tendance de l’accès aux droits des enfants et des femmes. Les résultats du recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 1991, de l’enquête démographique et de santé (EDS) de 1996 et de l’enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) de 2000 avaient permis de réaliser cette première analyse. L’analyse de cette année est une actualisation de la première analyse, aux moyens des résultats de l’enquête démographique et de santé, couplée à l’enquête par grappes à indicateurs multiples (EDS-MICS) de 2012, de l’enquête 1-2-3 de 2014, des résultats d’études plus récentes et des données collectées auprès des acteurs sur le terrain en 2017 pour les besoins de l’étude. Des changements intervenus aux Comores depuis la première analyse de la situation (2000), tant au niveau de l’environnement institutionnel et juridique qu’au niveau de la situation socio-économique et politique, sont de nature à avoir des répercussions sur la situation des enfants et des femmes et militent en faveur la conduite d’une seconde analyse de la situation. En effet, la législation comorienne a été revue pour se conformer aux engagements internationaux pris par le pays. Plusieurs lois, politiques et stratégies ont été adoptées pour améliorer l’environnement législatif et réglementaire en faveur des enfants et des femmes comoriens notamment les plus vulnérables. De même, plusieurs programmes et projets de développement ont été mis en œuvre qui ont permis d’améliorer les conditions socio-économiques des plus vulnérables.
 
 
La nouvelle analyse de la situation des enfants) aux Comores est axée sur les approches des droits humains et d’équité. Elle comprend 11 chapitres qui portent sur les secteurs de la Sante, de l’eau, de l’assainissement, de l’éducation, de la protection et de la participation. Cette deuxième analyse de la situation des enfants aux Comores devrait aider le gouvernement et l’UNICEF à mieux préparer son prochain programme de coopération.

Comores droit 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*