En ce moment

Anissi demande la grâce présidentielle pour Sambi et Salami et tire à boulet rouge le CRC

En conférence de presse hier, le gouverneur d’Anjouan Anisse Chamsoudine a pris la défense de l’ancien président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, celle de son successeur Dr Salami Abdou et tous les autres prisonniers politiques d’Anjouan avant de fustiger la justice comorienne : « je parle du fond de mon âme avec ma conscience tranquille. Ils sont emprisonnés sans jugement depuis deux ans. J’aurais aimé croire à notre justice. Si aujourd’hui après deux ans d’emprisonnement, Sambi n’a toujours pas été jugé c’est parceque la question dépasse notre justice. Je demande au chef de l’État, chef suprême de notre pays, de les gracier au nom de la paix de notre pays. Si je lui dis cela aujourd’hui, c’est parceque beaucoup de citoyens chuchotent cette question »

Pour ce qui est de la mouvance présidentielle, l’égoïsme du parti Présidentiel serait la cause de sa dislocation : « la mainmise du parti CRC a été l’origine de tout ce que traverse la mouvance. Ils n’ont pas voulu que les autres partis de la mouvance prennent part aux élections législatives », Anissi Chamsoudine.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*